Gaston Guillemet

1851 - 1914

Informations générales
  • Né le 25 mai 1851 à Fontenay-le-comte (Vendée - France)
  • Décédé le 21 janvier 1914 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 9 mars 1890 au 14 octobre 1893
Département
Vendée
Groupe
Gauche démocratique
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 20 août 1893 au 31 mai 1898
Département
Vendée
Groupe
Gauche démocratique
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 8 mai 1898 au 31 mai 1902
Département
Vendée
Groupe
Gauche démocratique
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 20 mai 1906 au 31 mai 1910
Département
Vendée
Groupe
Gauche démocratique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 25 mai 1851 à Fontenay-le-Comte (Vendée), mort le 21 janvier 1914 à Paris.

Député de la Vendée de 1890 à 1902 et de 1906 à 1910.

Ancien négociant, conseiller général depuis 1884, maire de Fontenay-le-Comte de 1880 à 1889 et directeur du Patriote de la Vendée, Gaston Guillemet fut élu pour la première fois à la Chambre des députés en 1890, dans la 1re circonscription de Fontenay-le-Comte, en remplacement de M. Sabouraud dont l'élection avait été invalidée le 1er février 1890. Réélu en 1893 et en 1898, il fut battu en 1902 par M. de Fontaine qui avait été déjà son adversaire à la précédente élection.

Aux élections du 20 mai 1906, il fut élu au deuxième tour de scrutin, dans la 2e circonscription de Fontenay-le-Comte en remplacement de M. Deshayes, député sortant, non candidat. Le 24 avril 1910, il fut battu au premier tour de scrutin par 5.448 voix contre 11.218 à M. Armand Perrier. Questeur de 1893 à 1902 et membre de la commission de comptabilité en 1906, Gaston Guillemet siégeait sur les bancs de la gauche démocratique.

Membre de diverses commissions, dont la commission d'enquête sur l'affaire de Panama, il fut l'auteur de nombreuses propositions de loi, en particulier sur le crédit agricole, sur la suppression des octrois et sur le rachat par l'Etat des compagnies de chemins de fer de l'Ouest et du Midi, et sur l'établissement de l'impôt sur le revenu.

Mais c'est surtout dans les problèmes relatifs à l'alcool qu'il manifesta une très grande activité ; membre de la commission des boissons et de la commission des usages industriels des alcools, il déposa un grand nombre de propositions de loi concernant le monopole de la rectification, les impôts et les utilisations des alcools ; en 1906, il fut le rapporteur d'un grand nombre de projets de loi tendant à autoriser la prorogation de surtaxes sur les alcools dans certains octrois.

Il mourut le 21 janvier 1914 à Paris. Il avait publié en 1906 Au Pays vendéen et était chevalier de la Légion d'honneur,