Jean Hély d'Oissel

1833 - 1920

Informations générales
  • Né le 15 février 1833 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 16 juin 1920 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 6 octobre 1889 au 14 octobre 1893
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Ralliés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 15 février 1833 à Paris, mort le 16 juin 1920 à Paris (16e).

Député de Seine-et-Oise de 1889 à 1893.

Petit-fils du parlementaire Hély d'Oissel, baron d'Empire et conseiller d'Etat, fils d'un conseiller à la Cour de cassation, Jean Hély d'Oissel se destine d'abord à la carrière militaire. Ancien élève de l'Ecole de Saint-Cyr dont il sort en 1851, il participe à la guerre de Crimée puis il donne sa démission d'officier. Après un brillant examen, il entre comme auditeur au Conseil d'Etat où il devient, en 1866, maître des requêtes puis conseiller en 1879.

Il devait cependant abandonner sa carrière au Conseil d'Etat et démissionner en 1886 après l'adoption du projet de loi sur l'expulsion des princes des familles ayant régné sur la France.

Le baron Hély d'Oissel avait été assez vite attiré par la vie politique. Il se présente dès 1869 comme candidat libéral au corps législatif dans le département de Seine-et-Oise où il possède quelques propriétés, notamment le château de Villiers ; il est battu par M. Barthélemy Saint-Hilaire, candidat de l'opposition démocratique.

Vingt ans plus tard, au renouvellement législatif de 1889, il se présente à nouveau comme candidat libéral dans la 1re circonscription de Versailles ; il est élu au deuxième tour de scrutin par 9.838 voix contre 8.650 à Colfavru, député sortant, candidat radical. A la Chambre des députés il fait partie du groupe dit des ralliés et vote régulièrement avec les députés de son groupe ; il intervient notamment pour protester à la tribune contre le système d'écoulement des eaux d'égout de Paris en Seine-et-Oise.

Aux élections législatives de 1893, il se retire après le premier tour de scrutin. M. Berteaux, maire de Chatou, élu au deuxième tour, lui succédera. Parallèlement, le baron Hély d'Oissel poursuit d'autres activités politiques : il est en effet conseiller général de Seine-et-Oise pour le canton de Poissy de 1867 à 1898 et à l'assemblée départementale il s'occupe principalement des questions financières et administratives. Il est par ailleurs vice-président, puis président honoraire de la Société générale, vice-président de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest et administrateur de diverses sociétés financières et industrielles.

Officier de la Légion d'honneur depuis 1875, officier de l'Instruction publique, commandeur de l'ordre de Saint-Nicolas de Russie, il est le beau-père du marquis Pierre de Ségur, membre de l'Académie française.

Il mourut le 16 juin 1920 à Paris à l'âge de 87 ans.