Etienne, Joseph, Auguste Médal

1812 - 1886

Informations générales
  • Né le 15 octobre 1812 à Sonnac (Aveyron - France)
  • Décédé le 25 octobre 1886 à Sonnac (Aveyron - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Aveyron
Groupe
Extrême gauche
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Aveyron
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Aveyron
Groupe
Centre gauche

Biographies

Représentant du peuple eu 1848, député de 1876 à 1881, né à Sonnac (Aveyron) le 15 octobre 1812, propriétaire et agriculteur à Sonnac, arrondissement de Villefranche, il était en même temps inscrit au barreau de cette dernière ville.

Ses opinions libérales le firent élire représentant de l'Aveyron à l'Assemblée constituante, le 23 avril 1848, le 10e et dernier, par 30,111 voix (90,119 votants, 105,448 inscrits). Il prit place à l'extrême gauche, fit partie du comité de l’intérieur, combattit la politique de Louis-Napoléon, et vota pour le bannissement de la famille d'Orléans, contre les poursuites contre L. Blanc, (s'abstint sur les poursuites visant Caussidière), pour l'abolition de la peine de mort, contre l'impôt progressif, pour l'incompatibilité des fonctions, pour l'amendement Grévy, contre la sanction de la Constitution par le peuple, contre la proposition Rateau, contre l'interdiction des clubs, contre l'expédition de Rome, pour la demande de mise en accusation du président et des ministres. Il était en congé lors du vote sur l'ensemble de la Constitution.

Non réélu à la Législative, M. Médal retourna à Villefranche, où il se tint longtemps en dehors de la politique active. Il ne reparut sur la scène politique qu'après la législature de 1871-1876. Conseiller général du canton d'Asprières, il se porta candidat au Sénat, le 30 janvier 1876, dans l'Aveyron, où il échoua avec 125 voix sur 380 votants; mais il fut élu, le 20 février suivant, député de la 2e circonscription de Villefranche, par 7,828 voix (12,950 votants, 16,555 inscrits), contre 5,043 à M. le duc Decazes. Il prit place à gauche et vota contre l'ordre du jour de confiance demandé par le ministère de Broglie.

Réélu, le 14 octobre 1877, comme l'un des 363, par 8,344 voix (12,604 votants, 16,959 inscrits), contre 4,166 à M. Lala, il continua de siéger à gauche, mais repoussa cependant, au mois de juillet 1879, le projet de loi Ferry sur l'enseignement supérieur. Il ne se représenta pas aux élections de 1881.


Né le 15 octobre 1812 à Sonnac (Aveyron), mort le 25 octobre 1886 à Sonnac.

Représentant de l'Aveyron en 1848. Député de l'Aveyron de 1876 à 1881. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 331.)

Nous donnons ici à titre exceptionnel la date de décès d'Etienne Médal, mort maire de sa commune de Sonnac le 25 octobre 1886, date qui n'a pas été connue des rédacteurs du Dictionnaire des Parlementaires.

Etienne Médal était âgé de 74 ans et siégeait toujours au Conseil général.


Retour haut de page