Geoffroy de Montalembert

1850 - 1926

Informations générales
  • Né le 16 décembre 1850 à Versailles (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 16 octobre 1926 à Annapes (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 22 septembre 1889 au 14 octobre 1893
Département
Nord
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 20 août 1893 au 31 mai 1898
Département
Nord
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 8 mai 1898 au 31 mai 1902
Département
Nord
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIIe législature
Mandat
Du 27 avril 1902 au 31 mai 1906
Département
Nord

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 16 décembre 1850 à Versailles (Seine-et-Oise), mort le 16 octobre 1926 à Annapes (Nord). Député du Nord de 1889 à 1906.

Le comte de Montalembert appartient à la famille du célèbre orateur catholique. Ancien engagé volontaire dans l'armée de la Loire en 1870 il combattit notamment à Patay et à Loigny. Capitaine d'infanterie, démissionnaire en 1886, propriétaire-agriculteur à Annapes, commune dont il est maire, et conseiller général du département du Nord, Geoffroy de Montalembert décide de se présenter aux élections législatives de 1889 dans la 7e circonscription de Lille.

Sur 16.858 inscrits et 14.621 votants, le comte de Montalembert, qui s'était rangé parmi les catholiques conservateurs, obtint 7.452 voix, contre 7.128 à Desmontier, candidat des républicains. En 1893, il sollicite à nouveau la confiance de ses électeurs : « Je repousse toute idée de révolution, annonce-t-il, et je suis l'adversaire très déterminé de la politique antinationale vers laquelle on essaie de vous entraîner sous prétexte de socialisme ». Dans la 6e circonscription de Lille cette fois, il obtient 5.930 voix contre 3.708 à Moreau, socialiste et 2.102 à Chatteleyn, républicain, sur un total de 13.886 inscrits et 11.885 votants.

En 1898, « appelé pour la troisième fois à l'honneur de porter le drapeau du parti de l'ordre », le comte de Montalembert promet de demander aux pouvoirs publics de respecter la religion, de maintenir haut le prestige de l'armée et de restaurer les principes d'autorité. Il est élu, toujours dans la 6e circonscription de Lille, par 8.075 voix contre 5.670 à Moreau, sur 16.636 inscrits et 14.242 votants.

Quatre ans après, en 1902 et dans la même circonscription, Geoffroy de Montalembert est reconduit dans son mandat de député du Nord. Sur 23.200 inscrits et 19.960 votants, il recueille 10.111 voix contre 5.686 à Delecroix et 3.997 à Moreau.

Pendant ces quatre législatures, l'activité parlementaire du comte de Montalembert se révèle fort discrète. En 1891, il est élu secrétaire de la Chambre ; il restera membre de diverses commissions jusqu'en 1906, terme de sa carrière puisqu'il ne se représentera plus devant ses électeurs.

Geoffroy de Montalembert, comte et zouave pontifical, mourut dans son château d'Annapes le 16 octobre 1926.


Retour haut de page