Gaston, Paul Verbigier de Saint-Paul

1820 - 1878

Informations générales
  • Né le 20 novembre 1820 à Fabas (Ariège - France)
  • Décédé le 26 novembre 1878 à Fabas (Ariège - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Ariège
Groupe
Appel au peuple
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 23 mai 1878
Département
Ariège
Groupe
Appel au peuple

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 28 décembre 1869 au 4 septembre 1870

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Sénateur du second Empire, député de 1876 à 1878, né à Fabas (Ariége) le 20 novembre 1820, mort au château de Poudelay, commune de Fabas (Ariège) le 26 novembre 1878, il appartint à l'administration sous le second Empire.

Sous-préfet de Castres, puis sous-préfet de Brest, il fut promu successivement préfet de la Meurthe, préfet du Nord, chef du personnel au ministère de l'Intérieur, et se montra l'un des plus zélés partisans de la politique de M. Rouher. Le 28 décembre 1869, l'empereur l'appela au Sénat. M. Verbigier de Saint-Paul opina, dans la Chambre haute, avec les partisans du régime impérial.

Le 4 septembre l’écarta un moment de la vie publique. Mais il fut élu comme candidat conservateur bonapartiste, le 20 février 1876, député de l'arrondissement de Saint-Girons (Ariége), par 9,711 voix (16,912 votants, 24,345 inscrits), contre 7,149 à M. Sentenac, républicain. Il siégea dans le groupe de l'Appel au peuple et soutint le gouvernement du Seize-Mai.

Réélu député de Saint-Girons comme candidat officiel, le 14 octobre 1877, par 10,905 voix (18,434 votants, 24,324 inscrits), contre 7,412 à M. Sentenac, M. V. de Saint-Paul vit son élection invalidée par la majorité républicaine; il se représenta le 7 juillet 1878, mais il échoua avec 7,574 voix contre 10,016 à l'élu républicain, M. Sentenac.

Grand-officier de la Légion d'honneur, du 12 novembre 1867.

Date de mise à jour: décembre 2017


Retour haut de page