Amaury Simon

1842 - 1912

Informations générales
  • Né le 27 mai 1842 à Redon (Ille-et-Vilaine - France)
  • Décédé le 19 mai 1912 à Mantes-la-jolie (Yvelines - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 20 août 1893 au 31 mai 1898
Département
Loire-Inférieure

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 27 mai 1842 à Bedon (Ille-et-Vilaine), mort le 19 mai 1912 à Mantes (Seine-et-Oise).

Député de la Loire-Inférieure de 1893 à 1898.

Ancien capitaine de mobiles pendant la guerre de 1870, conseiller général de la Loire-Inférieure et maire de Saint-Nicolas-de-Redon, Amaury Simon était en outre membre de la chambre de commerce de Nantes. Candidat malheureux aux élections législatives de 1889 dans la 2e circonscription de Saint-Nazaire contre de Lareinty, il se représenta en 1893 dans la même circonscription et le 20 août, dès le premier tour, il battit le député sortant par 8.436 voix contre 7.637 sur 16.182 votants.

Dans la profession de foi adressée à ses électeurs, ce grand industriel s'était présenté comme rallié à la République, à l'instar de Jacques Piou et d'Albert de Mun : « Toute pensée de restauration monarchique est aujourd'hui illusoire. Le devoir de tout bon citoyen est de donner son concours au gouvernement de la République... Cette attitude se trouve en tous points conforme aux instructions du Souverain Pontife ».

Au point de vue économique, il se déclarait résolument protectionniste, considérant l'agriculture comme la principale source de richesse.

Durant la seule législature ou il siégea au Palais Bourbon, Amaury Simon, membre de la commission des douanes, présenta une foule de rapports en séance publique, mais tous d'intérêt secondaire, dont les uns tendaient à autoriser des collectivités locales à emprunter, les autres concernaient la création de lignes de chemin de fer départementales.

Aux élections de 1898, Amaury Simon fut battu dès le premier tour de scrutin par de Montaigu. Il ne devait plus se représenter.

Il mourut à 70 ans le 19 mai 1912 à Mantes la jolie. Toujours maire de Saint-Nicolas-de-Redon, il était président de la chambre de commerce de Saint-Nazaire et chevalier de la Légion d'honneur.