Georges Vian

1842 - 1905

Informations générales
  • Né le 8 février 1842 à Saint-chéron (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 19 janvier 1905 à Saint-chéron (Yvelines - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 20 octobre 1890 au 14 octobre 1893
Département
Seine-et-Oise

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 8 février 1842 à Saint-Chéron (Seine-et-Oise), mort le 19 janvier 1905 à Saint-Chéron.

Député de la Seine-et-Oise de 1890 à 1893.

Ingénieur, chevalier de la Légion d'honneur, maire de Saint-Chéron et conseiller général de Seine-et-Oise, Georges Vian se présente, dans son département (circonscription de Rambouillet) à l'élection partielle ouverte en 1890 par le décès du député Barbe. Il est élu le 5 octobre 1890, au second tour, grâce au retrait de deux de ses concurrents : de Jouvenel et Cobel, bénéficiant ainsi d'un important report de voix. En effet, il l'emporte par 7.525 voix sur 14.791 votants contre 7.081 à Caraman qui se trouvait pourtant en tête au premier tour.

Secrétaire du 2e Bureau, membre de plusieurs commissions, il marque essentiellement cette 5e législature par le dépôt, en 1891, d'une proposition de loi ayant pour objet d'établir l'assurance obligatoire et gratuite des ouvriers contre les accidents du travail.

Il rapporte deux propositions de loi au cours de l'année 1891 : l'une d'Emile Moreau tendant à la création de comités de secours, l'autre de Jules Siegfried relative aux habitations ouvrières.

Au renouvellement de 1893, il se représente dans sa circonscription mais, en tête au premier tour, il est battu au second, le 3 septembre, par Marcel Habert.

Après un second échec aux élections de 1898, il ne se représente plus à la députation.

Il mourut à Saint-Chéron le 19 janvier 1905 à l'âge de 63 ans.