Léon, Henri Lierman

1889 - 1956

Informations générales
  • Né le 13 juillet 1889 à Roubaix (Nord - France)
  • Décédé le 9 février 1956 à Menton (Alpes-Maritimes - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Nord
Groupe
Républicains de gauche

Biographies

Né le 13 juillet 1889 à Roubaix (Nord).

Député du Nord de 1928 à 1932.

Employé de commerce, Léon Liermann fit brillamment la guerre de 1914-1918 dont il revint avec le grade de lieutenant, de nombreuses citations et décorations, et aussi de graves blessures qui le firent réformer à 90 %. Déjà titulaire de la Croix de guerre avec palmes et étoiles, il fut fait chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire en 1919.

Il se présenta aux élections législatives de 1928 comme candidat d'union nationale dans la 3e circonscription de Lille. Il fut élu au second tour par 12.363 voix contre 11 875 à son principal concurrent, Briffaut sur 28.536 électeurs et 26.543 votants. Au premier tour les deux concurrents avaient respectivement obtenu 11.948 et 10.273 voix.

Le programme de Liermann ne se distinguait guère de celui des autres candidats si ce n'est qu'il demandait en particulier : la généralisation des allocations familiales, des facilités d'accession à la propriété, le perfectionnement de la loi sur les assurances sociales et l'amodiation de certains monopoles d'Etat.

A la Chambre, où il appartenait au groupe des républicains de gauche, Liermann fut membre des commissions des régions libérées et du travail ; il fut l'auteur de rapports sur le projet de loi ayant pour objet de fixer un délai aux sinistrés pour la production des mémoires justificatifs auprès des commissions compétentes ; il participa à la discussion des budgets de l'exercice 1930 concernant l'impôt sur le chiffre d'affaires de l'industrie textile et les modifications de la loi de 1928 sur les assurances sociales touchant le salaire limite ainsi qu'à la discussion du budget des Beaux-arts de l'exercice 1931, s'agissant du statut des conservatoires nationaux-de province et de celui de leurs- professeurs.

Son mandat achevé, il alla se fixer à Menton afin de mieux soigner sa santé défaillante.




Né le 13 juillet 1889 à Roubaix (Nord)
Décédé le 9 février 1956 à Menton (Alpes-Maritimes)

Député du Nord de 1928 à 1932

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, Tome VI, p. 2281)

Retiré à Menton, Léon Lierman y meurt le 9 février 1956, à l'âge de 66 ans.



Retour haut de page