Mesmin, Florent Bernier

1809 - 1892

Informations générales
  • Né le 28 janvier 1809 à Vineuil (Loir-et-Cher - France)
  • Décédé le 27 mai 1892 à Orléans (Loiret - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Loiret
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Loiret
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Loiret
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 18 octobre 1885 au 14 octobre 1889
Département
Loiret

Biographies

Député depuis 1876, né à Vineuil (Loir-et-Cher), le 28 janvier 1809, il fut reçu licencié en droit à Paris, s'établit notaire à Orléans en 1837, fut président de la Chambre des notaires, administrateur du comice agricole, et céda sa charge en 1868.

Conseiller général du Loiret pour le canton Est d'Orléans depuis 1871 et, depuis, vice-président du conseil général, il fut élu, le 20 février 1876, député dans la 2e circonscription électorale d'Orléans, par 8,926 voix sur 17,919 votants et 22,927 inscrits, contre M. Darblay, candidat conservateur, qui eut 8,415 voix.

Il siégea à la gauche républicaine, vota contre le ministère de Broglie, et fut, comme un des 363, réélu le 14 octobre 1877, par 10,411 voix sur 20,094 votants et 23,486 inscrits, contre le comte d'Harcourt, ancien représentant, frère du secrétaire du maréchal de Mac-Mahon et candidat officiel, qui réunit 9,597 suffrages. Il a siégé avec les « opportunistes », et voté les crédits du Tonkin et l'application des lois existantes aux congrégations non autorisées.

Le département du Loiret le renvoya à la Chambre, le 18 octobre 1885, au second tour de scrutin, le 1er sur 6, par 48,646 voix sur 83,675 votants et 102,589 inscrits; il a voté (juin 1886), l'expulsion des princes, et s'est prononcé, dans la dernière session,

- pour le rétablissement du scrutin uninominal (11 février 1889) ;
- pour l'ajournement indéfini de la révision des lois constitutionnelles (14 février, chute du ministère Floquet);
- pour les poursuites contre trois députés membres de la ligue des patriotes (14 mars);
- pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse (2 avril);
- pour les poursuites contre le général Boulanger (4 avril).


Né le 28 janvier 1809 à Vineuil (Loir-et-Cher), mort à Orléans le 27 mai 1892.

Député du Loiret de 1876 à 1889. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 281.)

Il ne se représenta pas aux élections générales de 1889, en raison de son grand âge et mourut à Orléans le 27 mai 1892 à 83 ans.


Retour haut de page