Jean, Charles Harispe

1817 - 1896

Informations générales
  • Né le 15 juillet 1817 à Saint-etienne-de-baïgorry (Basses-Pyrénées - France)
  • Décédé le 11 février 1896 à Lecumberry (Pyrénées-Atlantiques - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Basses-Pyrénées
Groupe
Appel au peuple
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Basses-Pyrénées
Groupe
Appel au peuple
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 octobre 1885 au 14 octobre 1889
Département
Basses-Pyrénées
Groupe
Appel au peuple

Biographies

Député de 1875 à 1881 et de 1885 à 1889, né à Saint-Etienne de Baigorry (Basses-Pyrénées) le 17 juillet 1817, neveu de Jean Isidore Harispe qui avait été député de 1831 à 1835, il alla très jeune à la Havane, où il fit fortune dans le commerce, et revint ensuite dans son pays natal.

Conseiller général des Basses-Pyrenées, il fut élu, le 20 février 1876, député de l'arrondissement de Mauléon, par 7,649 voix (11,957 votants, 14,267 inscrits), contre 4,298 voix à M. Renaud, ancien représentant républicain. M. Harispe siégea à droite dans le groupe de l'Appel au peuple, se montra partisan du 16 mai, et soutint le ministère de Broglie.

Réélu, comme candidat du Maréchal, le 14 octobre 1877, par 10,242 voix (10,814 votants, 14,572 inscrits), il prit peu de part aux débats, combattit les ministères républicains, et échoua dans le même arrondissement, le 21 août 1881, avec 5,695 voix contre 5,982 à l'élu républicain, M. Pradet-Balade.

Porté, aux élections du 4 octobre 1885, sur la liste conservatrice des Basses-Pyrénées, il fut élu, le 3e sur 5, par 45,778 voix (86,573 votants, 106,345 inscrits). Il continua de siéger à la droite bonapartiste, vota contre les cabinets opportunistes et radicaux, et se prononça, dans la dernière session,

- contre le rétablissement du scrutin d'arrondissement (11 février 1889),
- contre l'ajournement indéfini de la révision de la Constitution,
- contre les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes,
- contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse,
- contre les poursuites contre le général Boulanger.

Né le 17 juillet 1817 à Saint-Etienne-de-Baïgorry (Basses-Pyrénées), mort le 11 février 1896 à Lecumberry (Basses-Pyrénées).

Député des Basses-Pyrénées de 1876 à 1881 et de 1885 à 1889.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET GOUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 313.)

Au mois de juillet 1889, Jean-Charles Harispe, député de Mauléon, annonce qu'il se retire de la vie publique et propose Louis Etcheverry au suffrage de ses électeurs. Ce dernier est élu au premier tour de scrutin, le 22 septembre 1889, après une campagne électorale passionnée.

Jean-Charles Harispe abandonne dès lors toute activité politique et meurt le 11 février 1896 à Lecumberry, où il s'était retiré, à l'âge de 78 ans.