Charles Jonglez

1831 - 1913

Informations générales
  • Né le 28 septembre 1831 à Tourcoing (Nord - France)
  • Décédé le 18 mai 1913 à Tourcoing (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 20 juillet 1884 au 14 octobre 1885
Département
Nord
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 octobre 1885 au 14 octobre 1889
Département
Nord

Biographies

Député de 1884 à 1889, né à Tourcoing (Nord) le 28 septembre 1831, fils d'un manufacturier de Tourcoing, il devint président de la chambre de commerce de cette ville, dont il représentait l'un des cantons au conseil général du Nord.

Le 20 juillet 1884, il se porta candidat conservateur à la Chambre des députés dans la 6e circonscription de Lille, vacante par suite du décès de M. Debuchy, et fut élu par 6 200 voix (10 598 votants, 14 809 inscrits), contre 3 725 voix a M. Fidèle Lehoncq, et 611 à M. Léon Ducrocq. M. Jonglez siégea sur les bancs de la droite monarchiste, se prononça :

- contre le ministère Ferry,
- contre les crédits du Tonkin.

Porté, au renouvellement d'octobre 1885, sur la liste conservatrice du Nord, il fut élu député de ce département, le 6e sur 20, par 162 374 voix (292 696 votants, 348 224 inscrits). Il reprit sa place à droite, fit de l'opposition aux divers ministères de la législature, présenta, en 1886, de concert avec M. de Mackau, à la suite d'une interpellation de M. Camélinat sur les événements de Decazeville, un ordre du jour motivé, prit part, en 1887, à la discussion du budget du commerce et de l'industrie, et parla (1888) sur la proposition de loi concernant le travail des enfants, des filles mineures et des femmes dans les établissements industriels. En dernier lieu, il s'est prononcé :

- contre le rétablissement du scrutin d'arrondissement (11 février 1889),
- pour l'ajournement indéfini de la révision de la Constitution,
- contre les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes,
- contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse,
- contre les poursuites contre le général Boulanger.

Né le 28 septembre 1831 à Tourcoing (Nord), mort le 18 mai 1913 à Tourcoing.

Député du Nord de 1884 à 1889.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 425.)

Jonglez ne se représenta pas aux élections de 1889 non plus qu'aux renouvellements suivants : ses tendances boulangistes et son opposition au rétablissement du scrutin d'arrondissement voté pour les élections de 1889 ne lui laissaient que trop peu de chance.

Il mourut le 18 mai 1913 à Tourcoing, à l'âge de 78 ans.


Retour haut de page