Jean, Félix Loranchet

1845 - 1908

Informations générales
  • Né le 21 août 1845 à Cergy (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 26 mars 1908 à Bourg-la-reine (Hauts-de-Seine - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 23 septembre 1883 au 14 octobre 1885
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Gauche radicale
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 18 octobre 1885 au 14 octobre 1889
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Gauche radicale

Biographies

Député de 1883 à 1889, né à Gergy (Saône-et-Loire) le 21 août 1845, il étudia la médecine et fut reçu docteur en 1871.

Conseiller général républicain de Saône-et-Loire pour le canton de Verdun-sur-le-Doubs depuis 1879, maire de Gergy depuis 1878, il se présenta à la députation, avec un programme radical, sous le patronage de M. Boysset, dans la 2e circonscription de Chalon-sur-Saône, en remplacement de M. Daron, décédé. M. Loranchet fut élu député, au second tour de scrutin, le 23 septembre 1883, par 4,666 voix (11,745 votants, 20,810 inscrits), contre 4,118 à M. l'abbé Sanvert, républicain indépendant, et 2,847 à M. Louis Mathey. Il siégea dans le groupe de la gauche radicale et se prononça pour la séparation de l'Eglise et de l'Etat et contre les crédits de l'expédition du Tonkin.

Porté, en octobre 1885, sur la liste radicale de Saône-et-Loire, M. Loranchet, qui s'était prononcé dans ses déclarations pour la réforme du Sénat, l'abolition du Concordat, l'élection de la magistrature et l'impôt proportionnel, fut élu, au second tour de scrutin, le 18 octobre, le 5e sur 9, par 80,275 voix (140,510 votants, 174,124 inscrits). Il reprit sa place dans les rangs des radicaux de la Chambre, vota contre les ministères Rouvier et Tirard, soutint le cabinet Floquet, et, dans la dernière session, s'abstint sur le rétablissement du scrutin d'arrondissement (11 février 1889), et vota

- contre l'ajournement indéfini de la révision de la Constitution,
- pour les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes,
- pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse,
- pour les poursuites contre le général Boulanger.

Chevalier de la Légion d'honneur depuis 1871.


Né le 21 août 1845 à Gergy (Saône-et-Loire), mort le 26 mars 1908 à Bourg-la-Reine (Seine).

Député de Saône-et-Loire de 1883 à 1889. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 177.)

Le docteur Loranchet ne se présenta pas au renouvellement de 1889, abandonnant désormais la députation.

Il s'installa à Bourg-la-Reine pour y exercer son art et sut s'y faire assez apprécier pour entrer au conseil municipal le 1er août 1892 et devenir premier adjoint du 12 mai 1896 au 12 mai 1900. Il mourut le 26 mars 1908 à Bourg-la-Reine, à l'âge de 62 ans.

Il était chevalier de la Légion d'honneur.