Pierre, Honoré Dreux-Linget

1829 - 1888

Informations générales
  • Né le 22 avril 1829 à Villampuy (Eure-et-Loir - France)
  • Décédé le 13 juillet 1888 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Centre gauche

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 13 décembre 1885 au 13 juillet 1888

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1876 à 1885, et sénateur, né à Villampuy (Eure-et-Loir) le 22 avril 1829, mort à Paris le 13 juillet 1888, fils d'un propriétaire agriculteur de Cormainville, il fit ses études à Orléans, puis revint près de son père pour le seconder dans l'exploitation de son domaine, qu'il continua après lui.

Vice-président du comice agricole de Châteaudun (1860), maire de Cormainville (1865), suppléant du juge de paix, délégué cantonal, membre de la Chambre consultative d'agriculture, président du comice agricole de Châteaudun (1860), conseiller d'arrondissement (1867-1870), il fut nommé conseiller général du canton d'Orgères en 1870, secrétaire du conseil et de la commission permanente départementale.

Le 20 février 1876, il fut élu député de l'arrondissement de Châteaudun par 10,510 voix sur 14,574 votants et 17,555 inscrits, contre 3,907 voix à M. Amédée Lefèvre-Pontalis. Il siégea au centre gauche, vota contre le ministère de Broglie et fut des 363.

Réélu comme tel, après la dissolution de la Chambre, le 14 octobre 1877, par 11,074 voix sur 15,380 votants et 17,956 inscrits contre 4,226 voix à M. Lefèvre-Pontalis, il reprit sa place à gauche, se prononça pour l'enquête sur les manœuvres électorales du ministère du 16 mai, et contre le ministère de Rochebouët, et soutint les ministères républicains au pouvoir.

Les électeurs de Châteaudun lui renouvelèrent son mandat, le 21 août 1881, par 9,816 voix sur 14,032 votants et 17,786 inscrits, contre 3,378 voix à M. Isambert.

M. Dreux-Linget ne se représenta pas aux élections législatives de 1885, mais, le 13 décembre de la même année, il accepta la candidature sénatoriale en Eure-et-Loir, en remplacement de M. Jumeau, décédé, et fut élu par 392 voix sur 720 votants, contre 302 à M. Roussille, candidat républicain constitutionnel. Il siégea à gauche dans la Chambre haute, vota avec les ministériels, mais s'abstint sur l'expulsion des princes. Il mourut dans le cours de la législature.


Retour haut de page