Charles, Adolphe Truelle

1816 - 1897

Informations générales
  • Né le 20 février 1816 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 23 avril 1897 à Coudreceau (Eure-et-Loir - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Gauche républicaine

Biographies

Député de 1876 à 1885, né à Paris le 20 février 1816, d'une famille dont les membres ont rempli, depuis le XVIe siècle, des charges de judicature à Troyes, il était négociant à Coudreceau (Eure-et-Loir).

Membre de la chambre de commerce de cette ville et maire de Coudreceau, il se présenta, le 20 février 1876, dans l'arrondissement de Nogent-le-Rotrou, et fut élu député par 6,794 voix, sur 9,580 votants et 11,833 inscrits, contre 2,693 à M, Vacher, sur une profession de foi dans laquelle il disait « qu'il était devenu républicain comme la France était républicaine ». Il siégea au centre gauche et fut des 363.

Réélu, à ce titre, le 14 octobre 1877, par 7,665 voix (10,514 votants, 12,043 inscrits), contre 2,805 au marquis de Pontoi-Pontcarré, ancien représentant, candidat officiel, il reprit sa place dans la majorité républicaine, soutint le cabinet parlementaire de Dufaure et vota:

- contre l'amnistie plénière,
- pour l'invalidation de l'élection de Blanqui,
- pour le retour du parlement à Paris,
- pour l'article 7.

Le 21 août 1881, M. Truelle obtint sa réélection par 5,547 voix (8,989 votants, 11,973 inscrits), contre 2,253 à M. Morin et 698 à M. Berthé. Il appuya de ses votes les cabinets Gambetta et J. Ferry, se prononça contre la séparation de l'Eglise et de l'Etat et pour les crédits de l'expédition du Tonkin, compta parmi les membres les plus zélés de la majorité opportuniste, et ne se représenta pas aux élections de 1885.

Conseiller général du canton de Thiron-Gardais.


Né le 20 février 1816 à Paris, mort le 23 avril 1897 à Coudreceau (Eure-et-Loir). Député d'Eure-et-Loir de 1876 à 1885. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. V, p. 455.)

Truelle avait abandonné la vie politique en 1885 et ne se représenta plus, ni en 1885, ni en 1893.

Il mourut à Coudreceau, où il était établi depuis longtemps, le 23 avril 1897, à l'âge de 81 ans. Vice-président du Conseil général d'Eure-et-Loir en 1892 , il a été fait chevalier de la Légion d'honneur, le 16 juin 1894.

Date de mise à jour: décembre 2017


Retour haut de page