Ernest Guillemin

1828 - 1885

Informations générales
  • Né le 19 décembre 1828 à Avesnes (Nord - France)
  • Décédé le 12 septembre 1885 à Avesnes (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Nord
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Nord
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 12 septembre 1885
Département
Nord
Groupe
Gauche républicaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1876 à 1885, né à Avesnes (Nord) le 19 décembre 1828. mort à Avesnes le 12 septembre 1885, docteur en droit, avocat à Avesnes et bâtonnier de l'ordre, il se porta, le 24 mai 1869, comme candidat d'opposition au Corps législatif dans la 9e circonscription du Nord, et obtint 8 649 voix contre 18 805 à l'élu officiel, M. Hamoir.

À la révolution du 4 septembre, il fut appelé à la sous-préfecture d'Avesnes, mais il se démit peu après de ses fonctions pour se présenter à l'Assemblée nationale, le 8 février 1871 ; il obtint, sans être élu, 56 157 voix sur 262 927 votants.

Conseiller général d'Avesnes, partisan du gouvernement républicain modéré, il fut élu, le 2 février 1876, député de la 1re circonscription d'Avesnes, avec 8 454 voix sur 16 220 votants et 19 802 inscrits, contre 7 633 voix à M. Antonin Lefèvre-Pontalis, député sortant. Il prit place à la gauche républicaine, et, hostile au cabinet du 16 mai, fut des 363.

Réélu, le 14 octobre 1877, par 9 279 voix 17 994 votants, 20 750 inscrits), contre 8 791 voix à M. Lefèvre-Pontalis, candidat officiel, il reprit sa place à gauche, et fut réélu, le 21 août 1881, par 10 767 voix (14 775 votants, 22 597 inscrits), contre 350 voix à M. Lefèvre-Pontalis.

Il soutint les ministères opportunistes, vota contre le projet de révision de la Constitution, et mourut à la fin de la législature.

Retour haut de page