Louis, Fernand, Gustave Levavasseur

1826 - 1898

Informations générales
  • Né le 24 octobre 1826 à Breteuil (Oise - France)
  • Décédé le 18 octobre 1898 à Breteuil (Oise - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Oise
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 3 mars 1878 au 14 octobre 1881
Département
Oise
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 4 septembre 1881 au 14 octobre 1885
Département
Oise
Groupe
Centre gauche

Biographies

Député en 1876 et 1877, et de 1878 à 1885, né à Breteuil (Oise) le 24 octobre 1826, propriétaire, il devint conseiller général de l'Oise pour le canton de Breteuil, et se présenta comme candidat républicain conservateur à l'Assemblée nationale le 8 novembre 1874, en remplacement de M. Perrot décédé : il obtint 18,974 voix contre 52,632 à M. le duc de Mouchy, bonapartiste élu, et 19,063 à M. André Rousselle, radical.

M. Le Vavasseur fut plus heureux aux élections législatives du 20 février 1876, et devint député de l'arrondissement de Clermont par 10,642 voix (21,185 votants, 24,696 inscrits), contre 10,191 à M. Labitte, ancien représentant. Sa profession de foi disait : « Je me présente à vos suffrages avec mon passé, et je veux aujourd'hui le maintien de la constitution qu'en 1874 j'appelais de mes vœux. Notre premier devoir à tous est de la respecter ; réviser n'est pas détruire. Je n'admets pas qu'on retienne de la constitution le droit de la renverser. » Et plus loin : « L'ordre et la stabilité sont indispensables au développement du commerce et de l'industrie, à la prospérité de notre féconde agriculture; vous savez que je suis un homme d'ordre avant tout. » M. Le Vavasseur s'inscrivit au centre gauche et fut des 363.

Après la dissolution de la Chambre, il ne réunit (14 octobre 1877), dans la même circonscription, que 10,735 voix contre 11,408 à M. Labitte, candidat officiel, élu. Mais, cette élection ayant été invalidée, l'arrondissement de Clermont donna, le 3 mars 1878, une majorité de 11,619 voix à M. Le Vavasseur (20,239 votants, 25,206 inscrits), contre M. de Chatenay, qui obtint 8,029 suffrages. Il reprit sa place au centre gauche, soutint le ministère Dufaure, et vota pour l'article 7, contre l'amnistie plénière, pour l'invalidation de Blanqui, etc.

Réélu en 1881, au second tour de scrutin, le 4 septembre, par 11,576 voix (15,382 votants, 24,807 inscrits), il se montra, par ses votes, le défenseur constant de la politique opportuniste, repoussa l'abrogation du Concordat, l'élection des magistrats par le peuple, vota les crédits de l'expédition du Tonkin, la surtaxe sur les céréales, et fut inscrit, le 4 octobre 1885, sur la liste républicaine de l'Oise : il n'y obtint plus que 19,498 voix sur 91,643 votants, et se retira avant le scrutin de ballottage.


Né le 24 octobre 1817 à Breteuil (Oise), mort le 18 octobre 1898 à Breteuil.

Député de l'Oise de 1876 à 1877 et de 1878 à 1885. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 145.)

Après son échec au renouvellement de 1885 Le Vavasseur se retira de la vie publique et mourut le 18 octobre 1898 à Breteuil, à l'âge de 81 ans.


Retour haut de page