Léon Pagès

1810 - 1887

Informations générales
  • Né le 18 mars 1810 à Caylus (Tarn-et-Garonne - France)
  • Décédé le 20 février 1887 à Montauban (Tarn-et-Garonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 avril 1876 au 25 juin 1877
Département
Tarn-et-Garonne
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Tarn-et-Garonne
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1876 à 1877 et de 1881 à 1885, né à Caylus (Tarn-et-Garonne) le 18 mars 1810, mort à Montauban (Tarn-et-Garonne) le 20 février 1887, avocat à Saint-Antonin et conseiller municipal de cette ville depuis 1836, maire en 1863, membre du conseil général puis président de ce conseil en 1871, il refusa, le 30 janvier 1876, la candidature aux élections sénatoriales de Tarn-et-Garonne, et se présenta à la députation, le 20 février suivant, dans la 2e circonscription de Montauban, ou il échoua avec 5,788 voix contre 5,892 à M. Prax-Paris, bonapartiste.

Ce dernier, élu également dans la 1re circonscription de Montauban, ayant opté pour celle-ci, M. Pages fut élu, le 23 avril suivant, dans la 2e, par 6,487 voix (12,536 votants, 14,778 inscrits), contre 5,981 à M. de Locqueyssie, bonapartiste. Il prit place au centre gauche et fut l'un des 11 députés qui s'abstinrent sur l'ordre du jour de confiance demandé par le ministère de Broglie (juin 1877).

Il ne se représenta pas aux élections de 1877, mais il fut réélu à Montauban, aux élections générales du 21 août 1881, par 5,853 voix (11,646 votants, 14,318 inscrits), contre 5,680 à M. de Locqueyssie, député sortant.
Nommé chevalier de la Légion d'honneur le 21 février précédent, M. Pages siégea de nouveau à la gauche modérée, ne se mêla que fort peu aux débats, et refusa de se représenter aux élections générales de 1885.

Date de mise à jour: décembre 2017