Léon, Marie, Joseph Bienvenu

1835 - 1913

Informations générales
  • Né le 19 novembre 1835 à Pouzauges (Vendée - France)
  • Décédé le 19 septembre 1913 à Lille (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Vendée
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Vendée
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Vendée
Groupe
Gauche républicaine

Biographies

Député de 1876 à 1885, né à Pouzauges, (Vendée), le 19 novembre 1835, propriétaire, maire de Saint-Hilaire-des-Loges, conseiller général de la Vendée, il fut, pour la première fois, candidat dans la 1re circonscription de Fontenay-le-Comte à la Chambre des députés, le 20 février 1876, et fut élu par 9 335 voix sur 15 141 votants et 19 345 inscrits, contre 5 656 à M. de Fontaine, conservateur, ancien représentant de 1871; il siégea à la gauche modérée et fut des 363.

Comme tel, il obtint, le 14 octobre 1877, sa réélection, par 8 665 voix (16 647 votants, 20 162 inscrits), contre 8 004 voix à M. Sabouraud, monarchiste. Il vota, dans la Législature, :
- pour la plupart des invalidations prononcées par la majorité,
- pour le ministère Dufaure,
- pour l'élection de M. Grévy à la présidence de la République,
- pour l'application des lois existantes aux congrégations,
- pour le divorce,
- et contre la proposition Bardoux tendant à rétablir le scrutin de liste.

M. Léon Bienvenu appartint encore, comme membre de la majorité opportuniste, à la Chambre de 1881, où il fut maintenu par 9 298 voix (16 626 votants, 20 429 inscrits), contre M. Godet de la Riboullerie, ancien représentant, 7 214 voix. Il soutint de ses votes le ministère Ferry, approuva l'expédition du Tonkin, vota pour le maintien du Concordat, contre l'élection des juges, etc. Lors de la discussion de la loi sur la réforme judiciaire, présentée par M. Martin Feuillée, ministre de la Justice (mai 1883), il déposa un amendement demandant la nomination des magistrats sur une triple liste de présentation arrêtée par une commission spéciale de capacités professionnelles et d'élus du suffrage universel. L'amendement fut repoussé comme trop compliqué et comme exigeant de trop longs délais dans la pratique.

Aux élections du 4 octobre 1885, porté sur la liste républicaine dans la Vendée, il échoua avec elle, et n'obtint que 38 960 voix contre 51 611 à M. Godet de la Riboullerie, l'élu le moins favorisé de la liste conservatrice, qui passa tout entière.

À l'élection partielle du 6 décembre 1885, pour remplacer M. de la Bassetière, décédé, M. Bienvenu obtint 35 541 voix contre M. de la Bassetière fils, élu par 47 751 suffrages. M. Bienvenu est aujourd'hui percepteur dans le département du Nord.


Né le 19 novembre 1835 à Pouzanges (Vendée), mort à Lille le 19 septembre 1913.

Député de la Vendée de 1876 à 1885

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 315).

Ayant obtenu de faire valoir ses droits à la retraite, il demeura à Lille où il mourut le 19 septembre 1913 à 78 ans.


Retour haut de page