René, Celestin, Alfred Hérault

1837 - 1926

Informations générales
  • Né le 27 août 1837 à Châtellerault (Vienne - France)
  • Décédé le 5 juillet 1926 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Vienne
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Vienne
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Vienne

Biographies

Député de 1876 à 1885, né à Châtellerault (Vienne) le 27 août 1837, fils d'un banquier de cette ville, il se fit élire conseiller municipal de Châtellerault et conseiller général de la Vienne, et combattit l'Empire dans les rangs de l'opposition démocratique.

Il réunit, aux élections du 24 mai 1869 pour le Corps législatif 5,384 voix contre 18,849 au candidat du gouvernement, M. de Beauchamp, qui fut élu.

Porté sur une liste républicaine dans la Vienne, le 8 février 1871, il échoua encore, comme candidat à l'Assemblée nationale, avec 11,656 voix sur 62,819 votants. M. Hérault n'entra au parlement que le 20 février 1876, ayant été élu député de Châtellerault par 7,350 voix (14,501 votants, 17,882 inscrits), contre 7,083 voix à M. Treuille, monarchiste. Il siégea au centre gauche de la Chambre et fut des 363.

Réélu, comme tel, le 14 octobre 1877, par 8,371 voix (15,583 votants, 18,576 inscrits), contre 7,156 à M. Treuille, candidat officiel du gouvernement, M. Hérault reprit sa place dans la majorité, se prononça

- contre le ministère Rochebouët,
- pour le ministère Dufaure,
- pour l'article 7,
- contre l'amnistie plénière,
- pour l'invalidation de l'élection Blanqui,

soutint la politique opportuniste et fut encore réélu député, le 21 août 1881, par 9,828 voix (11,765 votants, 18,771 inscrits), contre 177 à M. Massard.

Il prêta son concours aux ministères Gambetta et J. Ferry, fut un instant sous-secrétaire d'Etat au ministère des Finances, vota pour les crédits de l'expédition du Tonkin, et ne fut pas renommé au renouvellement du 4 octobre 1885, n'ayant obtenu, sur la liste républicaine de la Vienne, que 39,435 voix sur 80,919 votants. Une place de conseiller-maître à la cour des Comptes a dédommagé M. Hérault de cet échec.

Né le 27 août 1837 à Châtellerault (Vienne), mort le 5 juillet 1926 à Paris.

Député de la Vienne de 1876 à 1885. Sous-Secrétaire d'Etat aux Finances du 21 avril 1885 au 7 janvier 1886. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 339.)

Battu au renouvellement général du 4 octobre 1885, il abandonna la politique pour une place de conseiller-maître à la Cour des comptes où il fit carrière. Il mourut en effet premier président honoraire le 5 juillet 1926, à Paris, à l'âge de 89 ans.


Retour haut de page