Jacques, René Pénicaud

1843 - 1899

Informations générales
  • Né le 18 juin 1843 à Limoges (Haute-Vienne - France)
  • Décédé le 23 novembre 1899 à Aureil (Haute-Vienne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 6 juin 1880 au 14 octobre 1881
Département
Haute-Vienne
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Haute-Vienne
Groupe
Gauche républicaine

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 25 juillet 1886 au 3 janvier 1891
Sénateur
du 4 janvier 1891 au 23 novembre 1899

Biographies

Député de 1880 à 1885, né à Limoges (Haute-Vienne) le 18 juin 1843, il étudia le droit, fut reçu avocat, puis docteur, et exerça avec succès sa profession à Limoges.

Le 6 juin 1880, il fut élu député de la 2e circonscription de cette ville par 9,345 voix (9,797 votants, 20,476 inscrits), en remplacement de M. Ninard, nommé sénateur. Il siégea dans la majorité opportuniste, vota pour le service militaire de trois ans, et obtint sa réélection, le 21 août 1881, par 10,202 voix (10,786 votants, 20,845 inscrits).

Il soutint les cabinets Gambetta et J. Ferry, et se prononça pour l'expédition du Tonkin, contre la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Porté, le 4 octobre 1885, sur la liste opportuniste de la Haute-Vienne, il échoua avec 21,102 voix (63,563) votants), contre 40,093 au dernier élu de la liste radicale, M. Planteau.


Né le 18 juin 1843 à Limoges (Haute-Vienne), mort le 23 novembre 1899 à Aureil (Haute-Vienne).

Député de la Haute-Vienne de 1880 à 1885.
Sénateur de la Haute-Vienne de 1886 à 1899.

(Voir première partie de biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, tome IV, p. 577.)

Battu aux élections législatives de 1885 comme candidat opportuniste, René Pénicaud renonça à son banc de député pour le fauteuil sénatorial, devenu vacant, de Ninard, le 25 juillet 1886. Il l'emporta sans coup férir par 432 voix sur 593 votants et fut réélu le 4 janvier 1891, mais avec 401 voix sur 633 votants.

Son activité législative au Sénat, en dehors des travaux de commissions, fut des plus modestes ; avocat, il s'intéressait plus spécialement aux questions juridiques mais n'intervint jamais en séance publique.

Il mourut le 23 novembre 1899, âgé de 59 ans, dans sa propriété d'Aureil, près de Limoges.


Retour haut de page