René, Pierre, Marie Eschassériaux

1850 - 1906

Informations générales
  • Né le 11 mai 1850 à Agen (Lot-et-Garonne - France)
  • Décédé le 20 février 1906 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Charente-Inférieure
Groupe
Appel au peuple
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Charente-Inférieure
Groupe
Appel au peuple

Biographies

Député de 1876 à 1881, né à Agen (Lot-et-Garonne) le 11 mai 1850, fils de René François Eugène Eschassériaux qui fut député et représentant de 1849 à 1881, il entra de très bonne heure dans la diplomatie.

Il venait d'être nommé par le gouvernement impérial attaché à la légation de France en Italie, et se rendait à son poste, lorsque la déclaration de guerre de juillet 1870 le surprit en route. Il revint en France et s'engagea dans un régiment de lanciers. Au bout de six semaines, il rejoignit avec les escadrons de guerre le Mans et les environs de Châteaudun; il assista au combat de Loigny, dans l'escorte du général en chef du 17e corps, et à ceux de Beaugency, de Vendôme et du Mans. Sur sa demande, il prit part aussi avec son régiment au second siege de Paris et à la répression de l'insurrection communaliste. Il alla ensuite reprendre son poste à Rome, où il passa un an; puis il voyagea dans diverses parties de l'Europe.

Aux élections du 20 février 1876, ayant à peine atteint l'âge requis pour l'éligibilité, il posa sa candidature bonapartiste dans l'arrondissement de Jonzac, obtint l'appui du « Comité national conservateur », et fut élu député par 11,246 voix sur 20,146 votants et 24,654 inscrits, contre 8,788 voix M. Duchâtel. « Comme vous, avait-il dit à ses électeurs, j'ai le souvenir du passé et l'espérance dans l'avenir; comme vous, j'ai confiance dans la manifestation de la volonté du pays; comme vous, je pense qu'au moment légalement prévu la France devra être directement consultée sur la forme détinitive de son gouvernement. » Il fit partie, ainsi que son père, du groupe de l'Appel au peuple, et fut, lui aussi, un des 158 députés qui accordèrent leur vote de confiance au ministère de Broglie.

Il obtint sa réélection le 14 octobre 1877 par 13,490 voix (19,562 votants, 24,974 inscrits), contre 5,895 voix à M. Pineau, vota contre le ministère Dufaure, contre l'élection de M. Grévy à la présidence de la République, contre l'article 7 de la loi sur l'enseignement supérieur, etc.

Aux élections générales de 1881, il se retira, et céda la candidature impérialiste à son père dans l'arrondissement de Jonzac.


Né le 11 mai 1850 à Agen (Lot-et-Garonne), mort le 20 février 1906 à Paris.

Député de la Charente-Inférieure de 1876 à 1881.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. II, p. 564.)

Ayant renoncé en 1881 à la vie politique, René Eschasseriaux est mort à Paris, le 20 février 1906, à l'âge de 55 ans.


Retour haut de page