Pierre, Augustin, Gédéon Mallet

1815 - 1878

Informations générales
  • Né le 26 novembre 1815 à Bagnols (Gard - France)
  • Décédé le 8 décembre 1878 à Bagnols (Gard - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Gard
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 7 juillet 1878 au 8 décembre 1878
Département
Gard
Groupe
Gauche républicaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1876 à 1878, né à Bagnols (Gard) le 26 novembre 1815, mort à Bagnols le 8 décembre 1878, il étudia la médecine et obtint, à peine âgé de vingt ans, le titre de chirurgien de la marine militaire.

Il s'embarqua à bord de la Fortune, et, lors de la prise de Constantine, en 1837, par le général Vallée, participa au rapatriement des blessés dans les hôpitaux de Toulon. L'année suivante, il fut envoyé au Mexique et assista au bombardement de Saint-Jean d'Ulloa et de la Vera-Cruz par l'amiral Baudin. De retour dans son pays natal, le docteur Mallet exerça gratuitement la médecine pour les indigents ; en 1868, il se rendit à ses frais en Asie-mineure, pour rechercher les races de vers à soie qui peuvent le mieux s'approprier à notre zone méditerranéenne.

Conseiller général républicain du Gard pour le canton de Bagnols (1871), il se présenta à la députation le 20 février 1876, dans l'arrondissement d'Uzés, et fut élu par 11,233 voix (21,795 votants, 26,634 inscrits), contre 7,920 à M. Baragnon et 2,581 à M. Jacquet. M. Mallet siégea à gauche et fut des 363.

Aux élections qui suivirent la dissolution de la Chambre par le cabinet du 16 mai, il échoua, le 14 octobre 1877, avec 10,202 voix, contre 12,408 au candidat officiel du gouvernement du Seize-mai, M. Baragnon, élu; mais, l'élection de ce dernier ayant été invalidée, M. Mallet regagna son siège le 7 juillet 1878, avec 11,448 suffrages (21,180 votants, 26,944 inscrits), contre 9,665 au député sortant.

Décédé le 8 décembre suivant, il eut pour successeur à la Chambre M. Bosc, le 16 février 1879.


Retour haut de page