Georges, Jean-Baptiste Granier de Cassagnac

1854 - 1897

Informations générales
  • Né le 16 février 1854 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 25 octobre 1897 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 mars 1880 au 14 octobre 1881
Département
Gers
Groupe
Appel au peuple

Biographies

Député de 1880 à 1881, né à Paris le 16 février 1854, frère de Paul Granier de Cassagnac (1842-1904), député de 1876 à 1889, Georges Granier de Cassagnac ne fit dans la politique et au parlement qu'une courte apparition.

La mort en 1880 de son père Bernard Granier de Cassagnac, député, ayant déterminé une vacance à la Chambre des députés pour l'arrondissement de Mirande, M. Georges Granier de Cassagnac posa sa candidature impérialiste dans cet arrondissement, et fut élu député, le 14 mars 1880, par 11 371 voix (19 488 votants, 23 237 inscrits), contre 7 994 voix à M. Alfred Sansot, républicain.

Il prit place à droite, dans le groupe de l'Appel au peuple, avec lequel il vota :

- contre l'amnistie,
- contre les lois nouvelles sur la presse et le droit de réunion,
- contre les divers ministères de la législature.

Il n'aborda pas la tribune et ne se représenta pas aux élections générales de 1881.

Né à Paris le 16 février 1854, mort à Paris le 25 octobre 1897.

Député du Gers de 1880 à 1881


(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 3, p. 244, à GRANIER DE CASSAGNAC.)

Georges de Cassagnac est mort prématurément à Paris, le 25 octobre 1897, à 43 ans, sans avoir reparu sur la scène politique.

Il était le père de M. Jean de Granier de Cassagnac plus connu sous le pseudonyme théâtral de Saint-Granier.