Alexandre Maitret

1809 - 1878

Informations générales
  • Né le 20 février 1809 à Brienne-le-château (Aube - France)
  • Décédé le 30 mars 1878 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Haute-Marne
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 30 mars 1878
Département
Haute-Marne
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1876 à 1878, né à Brienne-le-Château (Aube) le 20 février 1809, mort à Paris le 30 mars 1878, il fit ses études au petit séminaire de Troyes, et, son droit terminé, se fit inscrire au barreau de Chaumont, dont il devint plus tard bâtonnier.

Conseiller municipal de Chaumont en 1844, adjoint au maire en 1848, conseiller général en 1851, il se montra hostile au gouvernement du prince Louis-napoléon et fut proscrit au 2 décembre. De retour à Chaumont à l'amnistie de 1859, il se tint à l'écart de la politique jusqu'à la fin de l'empire.

De nouveau maire de la ville après le 4 septembre 1870, il fit preuve, pendant l'occupation allemande, de patriotisme et d'énergie. Révoqué, au 24 mai, par le ministère de Broglie, il reprit ses fonctions d'avocat et redevint bâtonnier de l'ordre.

Le 20 février 1876, l'arrondissement de Chaumont l'élut député par 10,347 voix (20,473 votants, 24,685 inscrits), contre 9,753 à M. de Beurges, ancien représentant, conservateur. Il prit place au centre gauche, repoussa l'amnistie pleine et entière et la proposition Gatineau, et fut l'un des 363 députés qui refusèrent l'ordre du jour de confiance au ministère de Broglie.

Il fut réélu, après la dissolution de la Chambre, le 14 octobre 1877, par 10,909 voix (21,607 votants, 24,565 inscrits), contre 10,527 à M. de Beurges, candidat du maréchal. Décédé en 1878, il fut remplacé, le 5 mai suivant, par M. Mougeot.