Louis, Joachim Le Maguet

1833 - 1894

Informations générales
  • Né le 2 janvier 1833 à Cléguérec (Morbihan - France)
  • Décédé le 16 janvier 1894 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 2 février 1879 au 27 octobre 1881
Département
Morbihan
Groupe
Gauche

Biographies

Député de 1879 à 1881, né à Cléguérec (Morbihan) le 2 janvier 1833, il étudia la médecine et se fit recevoir docteur.

Candidat républicain, le 27 août 1876, dans l'arrondissement de Pontivy, à l'élection complémentaire motivée par l'invalidation de M. de Mun, il obtint 9,466 voix, contre 9,789 au député sortant, réélu. Il se représenta, sans plus de succès, après la dissolution de la Chambre, le 14 octobre 1877, et n'eut que 6,822 suffrages, contre 12,512 à M. de Mun, encore réélu, et 1,678 à M. Lefebvre.

Mais une nouvelle invalidation de M. de Mun permit à M. Le Maguet de tenter de nouveau la fortune électorale, et, le 2 février 1879, il devint député de Pontivy par 10,392 voix (20,239 votants, 24,613 inscrits), contre 9,870 à M. de Mun. M. Le Maguet siégea à gauche et vota avec la majorité jusqu'à la fin de la législature. Il présenta un projet ayant pour but de remplacer les conseils d'arrondissement par des conseils de canton.

Le renouvellement du 21 août ne lui fut pas favorable : il échoua avec 4,948 voix, contre 7,042 à M. de Lanjuinais, élu. Depuis M. Le Maguet a fait acte d'adhésion au « boulangisme ».


Né le 2 janvier 1833 à Cléguérec (Morbihan), mort le 16 janvier 1894.

Député du Morbihan de 1879 à 1881. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 83.)

S'étant, depuis son échec de 1881, rallié au boulangisme, Le Maguet laissa à la puissante personnalité du comte de Mun le soin de représenter son ancienne circonscription de Pontivy.

Il mourut le 16 janvier 1894.


Retour haut de page