Philippe, Victor Touchard

1810 - 1879

Informations générales
  • Né le 21 juillet 1810 à Versailles (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 20 janvier 1879 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 20 janvier 1879
Département
Seine
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1877 à 1879, né à Versailles (Seine-et-Oise) le 21 juillet 1810, mort à Paris le 20 janvier 1879, il entra à l'Ecole de marine d'Angoulême en 1826, fit plusieurs campagnes sur la Vénus et le Scipion, devint aspirant le 7 octobre 1827, à bord du brick l'Actéon, prit part à l'expédition d'Alger, passa enseigne le 31 janvier 1832, et fit un voyage autour du monde sur la corvette la Bonite (1835-1837).

Lieutenant de vaisseau le 21 août 1839, il fut attaché comme aide-de-camp au prince de Joinville avec lequel il alla chercher, sur la Belle-Poule, les cendres de Napoléon à Sainte-Hélène. Capitaine de corvette le 17 octobre 1844, il prit part à l'expédition du Maroc, et, à la révolution de 1848, témoigna un attachement particulier à la famille royale exilée. Capitaine de vaisseau le 8 mai 1850, il commanda le Jean-Bart pendant la guerre de Crimée, fut nommé gouverneur de la Guadeloupe de 1857 à 1859, contre-amiral le 16 mars 1859, commandant de la station française du Levant de 1861 à 1863, président de la commission d'artillerie au ministère de la Marine le 13 février 1864, membre du conseil d'amirauté le 14 septembre, et vice-amiral le 5 novembre de la même année. Il devint peu après président de la commission de perfectionnement de l'Ecole navale, puis du conseil des travaux de la marine qu'il présida sans interruption de 1865 à 1873.

Durant le siège de Paris, il commanda un secteur de l'enceinte de Paris, fut délégué au ministère de la Marine du 12 au 20 février 1871, mis à la tête de l'escadre de la Méditerranée de 1873 à 1875, et entra au cadre de réserve cette dernière année.

Elu, le 14 octobre 1877, député du 8e arrondissement de Paris, par 6,335 voix (11,638 votants, 15,055 inscrits), contre 5,241 à M. A. de La Forge, républicain, il prit place parmi les orléanistes du centre droit, et, lors des invalidations successives des députés de la droite, déposa (20 janvier 1878), dans une forme assez agressive, une proposition de modification au règlement tendant à ce qu'une invalidation ne pût être prononcée qu'à la majorité des deux tiers : la Chambre vota la question préalable à une majorité de 126 voix.

Décédé en janvier 1879, il fut remplacé, le 20 avril suivant, par M. Godelle, bonapartiste.

Commandeur de la Légion d'honneur du 30 décembre 1854, grand-officier en 1869 et grand-croix du 10 mai 1875, M. Touchard a collaboré à la Revue maritime et à la Revue des Deux-mondes, où son dernier article sur les Défenses de nos frontières maritimes fut très remarqué.


Retour haut de page