Louis, Philippe Desseaux

1798 - 1881

Informations générales
  • Né le 6 décembre 1798 à Honfleur (Calvados - France)
  • Décédé le 3 avril 1881 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IVe législature
Mandat
Du 23 mai 1869 au 4 septembre 1870
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Extrème-gauche
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 3 avril 1881
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Gauche républicaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1869 à 1870 et de 1876 à 1881, né à Honfleur (Calvados) le 9 septembre 1798, mort à Paris le 3 avril 1881, il était avocat à Rouen, fut bâtonnier de l'ordre, et devint conseiller municipal.

Nommé, à la révolution de 1848, premier avocat général à la cour de Rouen, puis procureur général, révoqué en 1849, il n'accepta pas le siège de premier président que M. Odilon Barrot lui offrit, et se fit inscrire de nouveau comme avocat au barreau de Rouen. Le 4 juin 1848, il avait échoué dans une élection partielle de la Seine-Inférieure, avec 14,119 voix. Il refusa le serment comme conseiller général du département, après le coup d'Etat.

Aux élections de 1863, il échoua comme candidat indépendant au Corps législatif avec 8,114 voix contre M. Pouyer-Quertier, puis, le 6 juin 1869, fut élu, au second tour, député de l'opposition dans la 1re circonscription de la Seine-Inférieure, par 11,936 voix sur 23,532 votants et 27,631 inscrits, contre 11,450 données au député sortant, M. Pouyer-Quertier, et 107 à M. Aubry. Il siégea dans l'opposition et vota contre la guerre à la Prusse.

Nommé préfet de la Seine-Inférieure, le 4 septembre 1870, il se présenta, le 30 janvier 1876, aux élections sénatoriales, mais sans succès; le 20 février suivant, M. Desseaux fut élu député dans la 1re circonscription de Rouen, avec 10,109 voix sur 14,594 votants et 18,771 inscrits, contre 4,298 voix à M. Taillet. Il siégea à gauche, vota contre le ministère de Broglie et fut des 363.

Après la dissolution de la Chambre, le 14 octobre 1877, il fut réélu par 12,079 voix sur 16,975 votants et 19,741 inscrits, contre 4,842 voix à M. du Boullay. Il fit partie de plusieurs commissions, notamment de la commission du budget; il était le doyen d'âge de la Chambre au moment où il mourut, avant la fin de la législature.


Retour haut de page