Charles, Edouard Langlois de Septenville

1835 - 1915

Informations générales
  • Né le 17 novembre 1835 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 21 mars 1915 à Etterbeek (Belgique)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 5 mars 1876 au 25 juin 1877
Département
Somme
Groupe
Appel au peuple
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Somme
Groupe
Appel au peuple

Biographies

Député de 1876 à 1881, né à Paris le 17 novembre 1835, petits-fils de Louis Léon Langlois qui avait siégé au Corps législatif sous le premier empire, riche propriétaire agriculteur dans la Somme, il partageait son temps entre l'agriculture et les études historiques, lorsque les élections législatives de 1876 le firent entrer dans la politique active.

Candidat conservateur et nettement impérialiste dans la 2e circonscription d'Amiens, M. L. de Septenville fut élu député, au second tour de scrutin, le 5 mars 1876, par 13,815 voix 24,919 votants, 28,819 inscrits), contre 10,885 voix à M. Goblet, républicain. Il prit place à droite, dans le groupe de l'Appel au peuple, fut de la minorité, et soutint de son vote, contre les 363, le gouvernement du Seize-Mai, qui le désigna comme candidat officiel après la dissolution de la Chambre.

Réélu, le 14 octobre 1877, dans la même circonscription, par 14,665 voix (25,951 votants, 28,834 inscrits), contre 10,959 à M. Ernest Dieu, républicain, il reprit sa place dans le groupe bonapartiste, et se signala par la vivacité de ses interruptions et de ses attaques contre le gouvernement républicain. M. Langlois de Septenville vota:

- contre les invalidations des députés de la droite,
- contre l'article 7,
- contre les ministères Dufaure et J. Ferry,
- contre l'amnistie,
- contre le retour du parlement à Paris, etc.,

fonda, pendant la session, le journal bonapartiste le Petit Caporal, et échoua, lors du renouvellement général du 21 août 1881, dans la 2e circonscription d'Amiens, avec 10,062 voix contre 13,597 à l'élu républicain, M. Dieu.

Membre de plusieurs sociétés savantes de France et de l'étranger, M. de Septenville a publié : Victoires et conquêtes depuis l'occupation des Maures jusqu'à nos jours (1862) ; Découvertes et conquêtes du Portugal dans les deux mondes (1863) : le Brésil sous la domination portugaise (1872); Fastes militaires et maritimes du Portugal (1879) ; Etude historique sur le marquis de Pombal, etc.

M. L. de Septenville est décoré des ordres étrangers du Portugal, d'Espagne, du Mexique, etc.

Né le 15 novembre 1835 à Paris, mort le 21 mars 1915 à Etterbeek (Belgique).

Député de la Somme de 1876 à 1881. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 577 à LANGLOIS.)

Le baron de Septenville ne fit plus acte de candidature après son échec de 1881, partageant de nouveau son temps entre l'agriculture et les études historiques.

Resté en territoire envahi pendant la guerre de 1914, il mourut le 21 mars 1915, en Belgique, à Etterbeek, dans sa quatre-vingtième année.


Retour haut de page