Félicien, Jacques, Augustin Barcilon

1822 - 1892

Informations générales
  • Né le 25 juillet 1822 à Carpentras (Vaucluse - France)
  • Décédé le 8 novembre 1892 à Carpentras (Vaucluse - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 6 mars 1878
Département
Vaucluse
Groupe
Union des Droites

Biographies

Député en 1877, né à Carpentras (Vaucluse), le 25 juillet 1822.

Avocat dans cette ville et conservateur militant, il fut, une première fois, candidat dans l'arrondissement de Carpentras aux élections du 20 février 1876, mais il n'obtint alors que 7,245 voix, contre 7,251 accordées au candidat républicain, M. Poujade, élu.

Après la dissolution de la Chambre, en 1877, M. Barcilon, candidat officiel du gouvernement du 16 Mai, fut proclamé élu à Carpentras, le 14 octobre, avec 8,159 voix (14,297 votants, 16,987 inscrits). Le député sortant, M. Poujade, n'eut que 6,065 voix. Mais de nombreuses protestations s'élevèrent contre cette élection, dont la campagne avait été des plus mouvementées.

Le 2 mars 1878, M. Barcilon eut à se défendre contre les conclusions du 11e bureau, qui réclamait son invalidation. Vainement le député de Carpentras affirma que son élection était l'expression sincère, honnête et loyale des sentiments de la majorité ; vainement il reprocha aux commissaires envoyés par la Chambre dans le département de Vaucluse d'avoir fait oeuvre de parti et d'intenter un procès de tendances au député conservateur; la Chambre, après un discours de M. Margue prononça, à 244 voix contre 126, l'invalidation de M. Barcilon. Ce scrutin n'eut lieu que dans la séance du 6 mars, parce que le premier vote n'avait pas été valable, un nombre insuffisant de suffrages ayant été exprimé. (La tactique de la droite était alors de s'absenter ou de s'abstenir, lorsqu'à la fin d'une séance la Chambre devait se prononcer sur une élection). Au reste, M. Barcilon avait déclaré qu'il acceptait la responsabilité de la candidature officielle, et que le « seul tort du Seize-Mai était de n'avoir pas réussi ».

Il renonça à la lutte, quand les électeurs de Carpentras eurent été convoqués à nouveau pour le 7 avril 1878 : M. Poujade fut élu à cette date, sans concurrent.


Né le 25 juillet 1822 à Carpentras (Vaucluse), mort le 8 novembre 1892 à Carpentras.

Député du Vaucluse de 1877 à 1878. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 164.)

Son échec le dissuada de se présenter à nouveau à un mandat électif, quel qu'il soit. Il n'en resta pas moins un légitimiste ardent et convaincu jusqu'à sa mort qui survint à Carpentras le 8 novembre 1892.


Retour haut de page