Etienne, Théodore, Mondésir Lacascade

1841 - 1906

Informations générales
  • Né le 2 janvier 1841 à Saint-françois-grande-terre (Guadeloupe - France)
  • Décédé le 6 novembre 1906 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 4 juillet 1875 au 7 mars 1876
Département
Guadeloupe
Groupe
Union républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 2 avril 1876 au 25 juin 1877
Département
Guadeloupe
Groupe
Union républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 27 juin 1879
Département
Guadeloupe
Groupe
Union républicaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1875, député de 1876 à 1879, né à Saint-François Grande-Terre (Guadeloupe) le 2 janvier 1841, il étudia la médecine, fut nommé médecin de 3e classe de la marine le 30 novembre 1864, passa de 2e classe le 25 octobre 1867, et fut reçu docteur en 1869, après plusieurs voyages aux Indes, en Chine et en Cochinchine.

Il avait le grade d'aide major au 2e régiment d'infanterie de marine et se trouvait en Cochinchine, lorsque la colonie de la Guadeloupe l'élut, en remplacement de M. Melvil-Bloncourt, déchu de son mandat pour faits insurrectionnels, représentant à l'Assemblée nationale, le 4 juillet 1875, par 3 595 voix (5 529 votants, 30 014 inscrits), contre 1 896 à M. Lauriol. Il prit place à l'Union républicaine, et s'associa aux derniers votes de la minorité démocratique.

Puis il donna sa démission de médecin de la marine pour se présenter aux élections de la future Chambre des députés ; il fut élu, le 2 avril 1876, au second tour de scrutin, député de la même colonie, par 3 988 voix (4 088 votants, 30 310 inscrits). M. Lacascade reprit sa place à gauche, et déposa une proposition de loi tendant à rétablir la représentation des colonies de la Guyane et du Sénégal; adoptée par la Chambre et rejetée d'abord par le Sénat, elle ne triompha qu'en 1879 des résistances de la Chambre haute.

Adversaire du gouvernement du Seize-Mai et l'un des 363, M. Lacascade obtint sa réélection, le 11 novembre 1877, par 8 152 voix (11 546 votants, 30 650 inscrits), contre 3 391 à M. Duchassaing. Il appartint, comme précédemment, à la majorité de gauche, soutint le ministère Dufaure et la politique opportuniste, et fut appelé, le 24 juin 1879, aux fonctions de directeur de l'intérieur dans les établissements français de l'Inde. Il quitta alors la Chambre des députés pour se rendre à son poste.

En 1887, il a été promu gouverneur des établissements français de l'Océanie (Tahiti).

Chevalier de la Légion d'honneur.

Retour haut de page