Albert, Pierre, Henri Lacroix-Saint-Pierre

1817 - 1891

Informations générales
  • Né le 9 août 1817 à Chabeuil (Drôme - France)
  • Décédé le 3 juin 1891 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 27 avril 1869
Département
Drôme
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IVe législature
Mandat
Du 23 mai 1869 au 4 septembre 1870
Département
Drôme
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1863 à 1870, né à Chabeuil (Drôme) le 9 août 1817, mort à Paris le 3 juin 1891, propriétaire dans la Drôme, il était, d'autre part, administrateur des Messageries impériales et membre du conseil d'administration des chemins de fer de l'Est, lorsqu'il fut élu, le 1er juin 1863, avec l'appui officiel du gouvernement, député de la 1re circonscription de la Drôme au Corps législatif, par 13,366 voix (22,662 votants, 32,561 inscrits), contre 9,263 voix à M. de Lacheisserie, député sortant. Il prit fréquemment part aux discussions sur les questions de finances, fut plusieurs fois membre de la commission du budget, et soutint en politique les intérêts de la dynastie.

Réélu, le 24 mai 1869, par 15,023 voix (27,155 votants, 33,831 inscrits), contre 12,073 voix à M. Bancel, de l'opposition radicale, il inclina vers le parlementarisme, et signa la demande d'interpellation des 116. En 1870, il vota pour la déclaration de guerre à la Prusse, puis il rentra, au 4 septembre 1870, dans la vie privée.

M. Lacroix-Saint-Pierre réunit aux élections sénatoriales du 30 janvier 1876, dans la Drôme, 169 voix (437 votants), puis il se présenta, le 14 octobre 1877, à Montélimar, comme candidat du gouvernement du Seize-Mai, aux élections pour la Chambre des députés : il échoua avec 7,006 voix conservatrices, contre 11,012 au député sortant, républicain, M. Loubet.

M. Lacroix-Saint-Pierre a appartenu au conseil général de la Drôme. Il avait succédé à M. Béhic comme président du conseil d'administration des Messageries maritimes; il était également président du conseil d'administration de la Compagnie d'Orléans et administrateur de la Société des Forges et Chantiers de la Méditerranée.

Officier de la Légion d'honneur.