Félix, Jean, François, Thomas d'Arjuzon

1800 - 1874

Informations générales
  • Né le 28 avril 1800 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 24 septembre 1874 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Eure
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 7 mai 1863
Département
Eure
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 27 avril 1869
Département
Eure
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IVe législature
Mandat
Du 23 mai 1869 au 4 septembre 1870
Département
Eure
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Fils de Gabriel Thomas Marie, comte d'Arjuzon (1761-1851), pair de France pendant les Cent-Jours et sous la Restauration, Félix Jean François Thomas d'Arjuzon, député au Corps législatif du Second Empire, est né à Paris, le 28 avril 1800, et mort à Paris, le 24 septembre 1874.

Il fut, sous Charles X, gentilhomme de la chambre du roi, puis débuta dans la carrière politique comme conseiller général du canton de Montfort (Eure).

Rallié au gouvernement du Prince Président, il accepta d'être son candidat officiel au Corps législatif, le 29 février 1852, dans la 3e circonscription de l'Eure ; il fut élu avec 26 071 voix sur 29 975 votants et 48 830 inscrits, contre M. d'Osmoy, candidat de l'opposition, qui n'eut que 2 766 voix.

Il s'associa, comme membre de la majorité, à tous les actes du règne de Napoléon III, ayant été successivement réélu par la même circonscription :
- le 22 juin 1857, avec 27 093 voix sur 33 121 votants et 46 323 inscrits, contre 5 399 à Dupont de l'Eure fils ;
- le 1er juin 1863, par 20 833 voix (M. Dupont de l'Eure en obtint 4 939) ;
- le 24 mai 1869 par 14 826 voix contre deux nouveaux candidats de l'opposition : MM. d'Osmoy qui obtint 8 212 voix et Edmond Adam (1 541).

Le comte d'Arjuzon était chambellan de l'Empereur, qui l'avait fait officier de la Légion d'honneur le 13 août 1861.