Louis, Marie, Corentin Du Couëdic de Kergoaler

1810 - 1898

Informations générales
  • Né le 12 décembre 1810 à Quimperlé (Finistère - France)
  • Décédé le 27 novembre 1898 à Clabecq (France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Finistère
Groupe
Droite
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 7 mai 1863
Département
Finistère
Groupe
Indépendant
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 27 avril 1869
Département
Finistère
Groupe
Indépendant
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IVe législature
Mandat
Du 6 juin 1869 au 4 septembre 1870
Département
Finistère
Groupe
Indépendant

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849 et député de 1857 à 1870, né à Quimperlé (Finistère) le 12 décembre 1810, il appartient à une famille de vieille noblesse bretonne dont l'illustration remonte à la seconde croisade.
Un de ses aïeux, Charles Ducouëdic, soutint, en 1779, un mémorable combat naval contre les Anglais.

Conseiller municipal de Quimperlé, conseiller général du Finistère pour le canton de Quimperlé depuis 1848, il fut élu représentant du Finistère le 13 mai 1849, le 12e sur 13, par 49,683 voix sur 86,649 votants, et 150,165 inscrits. Royaliste par tradition et par position, il vota invariablement avec la droite.

Après le coup d'Etat, il se rallia à l'Empire, et se présenta au Corps législatif le 22 juin 1857, comme candidat officiel, dans la 1re circonscription du Finistère, qui l'élut avec 23,587 voix sur 24,123 votants et 35,199 inscrits.

Le 1er juin 1863, il fut réélu par 23,849 voix sur 25,108 votants et 37,246 inscrits, et le 6 juin 1869, au second tour de scrutin, par 17,851 voix sur 29,680 votants et 40,915 inscrits, contre 11,766 voix à M. de Carné, candidat de l'opposition orléaniste. Il vota toutes les propositions émanant du gouvernement, y compris la guerre de 1870.

Il se présenta aux élections du 20 février 1876, comme conservateur bonapartiste, dans l'arrondissement de Quimperlé ; mais il échoua avec 3,194 voix contre 5,229 données à M. Corentin Guyho, républicain.

Date de mise à jour: décembre 2016


Retour haut de page