François Marrast

1799 - 1880

Informations générales
  • Né le 12 novembre 1799 à Bayonne (Basses-Pyrénées - France)
  • Décédé le 10 mai 1880 à Saint-sever (Landes - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Landes
Groupe
Droite
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Landes
Groupe
Droite
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Landes
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 7 mai 1863
Département
Landes
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1848 et en 1849, député au Corps législatif de 1852 à 1863, né à Bayonne (Basses-Pyrénées) le 12 novembre 1799, mort à Saint-Sever (Landes) le 10 mai 1880, n'était pas parent d'Armand Marrast qui présida l'Assemblée constituante.

Il entra au service sous la Restauration, parvint au grade d'officier, donna sa démission, et alla guerroyer contre les Espagnols dans l'Amérique du Sud. De retour en France sous Louis-Philippe, il s'occupa d'agriculture dans l'arrondissement de Saint-Sever ; puis il se présenta après la révolution de février, comme républicain du nouveau monde, aux suffrages des électeurs des Landes qui l'élurent, le 23 avril 1848, représentant de ce département à l'Assemblée constituante, le 5e sur 7, par 33,940 voix. Il fit partie du comité de l'intérieur, et vota avec la droite:

- pour le rétablissement du cautionnement et de la contrainte par corps,
- pour les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'amendement Grévy,
- contre le droit au travail,
- pour l'ordre du jour en l'honneur de Cavaignac,
- pour la proposition Rateau,
- pour l'interdiction des clubs,
- pour les crédits de l'expédition d'Italie,
- contre l'amnistie, etc.

Réélu représentant des Landes à l'Assemblée législative, le 13 mai 1849, le 6e et dernier, par 20,946 voix (49,762 votants, 82,019 inscrits), il suivit la même ligne politique, soutint le ministère Odilon Barrot et le gouvernement présidentiel et se rallia à la politique du coup d'Etat.

Candidat officiel, il fut envoyé au Corps législatif, le 29 février 1852, par la 1re circonscription des Landes, avec 23,033 voix (23,707 votants, 41,650 inscrits), contre 222 à M. Pascal Duprat. M. François Marrast s'associa au rétablissement de l'Empire ainsi qu'à tous les votes de la majorité dynastique, obtint sa réélection, le 22 juin 1857, avec 22,581 voix (29,690 votants, 40,509 inscrits), contre 7,109 à M. Armand Dulamon, siégea jusqu'en 1863, et fut décoré de la Légion d'honneur le 13 août 1861.

Date de mise à jour: avril 2016


Retour haut de page