Jean Deltheil

1795 - 1871

Informations générales
  • Né le 2 septembre 1795 à Souillac (Lot - France)
  • Décédé le 23 mars 1871 à Sarlat (Dordogne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 30 mai 1836 au 3 octobre 1837
Département
Lot
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Lot
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Lot
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 27 juillet 1851 au 2 décembre 1851
Département
Lot
Groupe
Droite
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Lot
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 7 mai 1863
Département
Lot
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 27 avril 1869
Département
Lot
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IVe législature
Mandat
Du 23 mai 1869 au 4 septembre 1870
Département
Lot
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1836 à 1842, représentant du peuple en 1851, député de 1852 à 1870, né à Souillac (Lot) le 2 septembre 1795, fils de Denis Deltheil, maître de forges et de Marie Lavergne, mort à Sarlat (Dordogne) le 23 mars 1871, il était maître de forges lorsqu'il fut élu député du 5e collège électoral du Lot (Martel), le 30 mai 1836, par 168 voix sur 217 votants et 288 inscrits, en remplacement de M. Condamine, démissionnaire.

Il siégea au centre gauche, et fit de l'opposition modérée jusqu'en 1842, ayant été successivement réélu : le 4 novembre 1837 par 123 voix sur 237 votants et 290 inscrits, et le 2 mars 1839 par 134 voix sur 231 votants et 289 inscrits. Il échoua aux élections du 9 juillet 1842, avec 89 voix contre 132 données à l'élu, M. de Saint-Priest.

Neuf ans plus tard, il remplaçait à l'Assemblée législative le même M. de Saint-Priest, décédé; le 27 juillet 1851, il fut élu en effet représentant du Lot par 21,027 voix sur 23,310 votants et 67,075 inscrits. Il était membre et avait été président du conseil général du Lot.

A l'Assemblée législative, il soutint énergiquement la politique du prince-président; aussi, après le coup d'Etat, fut-il, jusqu'à la fin de l'Empire, candidat officiel, et élu successivement en cette qualité, dans la 2e circonscription du Lot :

- le 29 février 1852, par 28,587 voix sur 29,178 votants et 41,829 inscrits, contre 328 voix au général Cavaignac;
- le 22 juin 1857, par 30,806 voix sur 31,489 votants et 42,447 inscrits, contre 586 voix au général Cavaignac;
- le 1er juin 1863, par 31,214 voix sur 31,700 votants et 41,285 inscrits;
- et le 24 mai 1869, par 23,470 voix sur 37,114 votants et 43,526 inscrits, contre 10,517 voix à M. Calmon et 3,047 à M. le baron Dufour.

Il siégea constamment dans la majorité dynastique, vota la guerre contre la Prusse, et rentra dans la vie privée au 4 septembre 1870. Il mourut six mois après. Il avait été fait officier de la Légion d'honneur le 19 juillet 1861.

Date de mise à jour: janvier 2014


Retour haut de page