Charles, Jean-Baptiste Parchappe

1787 - 1866

Informations générales
  • Né le 4 avril 1787 à Vertu (Marne - France)
  • Décédé le 4 janvier 1866 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Marne
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 7 mai 1863
Département
Marne
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 4 janvier 1866
Département
Marne
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1852 à 1866, né à Epernay (Marne) le 4 avril 1787, mort à Paris le 4 janvier 1866, il entra à l'Ecole de Fontainebleau en 1804, devint sous-lieutenant en 1806, et fut envoyé à l'armée d'Italie.

En janvier 1807, il prit part, sous les ordres de Mortier, à l'invasion de la Poméranie suédoise et au blocus de Stralsund. Durant la campagne de 1809, il fut fait lieutenant à Ratisbonne, chevalier de la Légion d'honneur à Essling, et reçut à Wagram une blessure grave. Capitaine en 1812, il assista à presque toutes les grandes batailles de la campagne de Russie. Chef de bataillon, en 1814, il se distingua à Montmirail. Mis en demi-solde à la rentrée des Bourbons, il fit, en 1815, la campagne de Belgique et se battit à Ligny.

La seconde Restauration le plaça en non-activité, puis lui permit de reprendre du service en 1819. Il fit la guerre d'Espagne en 1823, organisa, lors des journées de juillet, la défense de l'Hôtel de Ville, de la Banque et de la Bourse, fut promu colonel au mois d'août suivant, assista au siège d'Anvers, et commanda la subdivision du Nord.

Général de brigade en 1838, et commandant de la place de Lyon, il fut envoyé, l'année suivante, en Algérie où, sous les ordres du maréchal Valée, il prit part à l'expédition des Portes de fer et au combat du col de la Mouzaïa (12 mai 1840). Général de division en 1848, il commanda la division militaire de Marseille, fut appelé dans les bureaux de la guerre comme directeur de l'administration de l'armée, et passa inspecteur d'infanterie (1851) et grand-officier de la Légion d'honneur.

Rallié au gouvernement du prince Louis-Napoléon, il fut successivement élu député au Corps législatif, dans la deuxième circonscription de la Marne,

- le 29 février 1852, par 22,203 voix (27,584 votants, 35,679 inscrits), contre 4,540 à M. Bourbon de Sarty;
- le 22 juin 1857, par 23,112 voix (24,192 votants, 34,276 inscrits), contre 731 à M. Leblond;
- et, le 1er juin 1863, par 24,305 voix (28,602 votants, 34,841 inscrits), contre 4,143 à M. Leblond.

Le général Parchappe vota avec la majorité dynastique. Décédé en janvier 1866, il fut remplacé, le 24 février suivant, par M. Ch. Perrier.