François, Hippolyte Pissard

1815 - 1898

Informations générales
  • Né le 3 juin 1815 à Saint-julien-en-genevois (Haute-Savoie - France)
  • Décédé le 8 mai 1898 à Saint-julien-en-genevois (Haute-Savoie - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 30 décembre 1860 au 18 février 1861
Département
Haute-Savoie
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 avril 1861 au 7 mai 1863
Département
Haute-Savoie
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 27 avril 1869
Département
Haute-Savoie
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IVe législature
Mandat
Du 23 mai 1869 au 4 septembre 1870
Département
Haute-Savoie
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1860 à 1870, né à Saint-Julien (Haute-Savoie) le 3 juin 1815, docteur en droit de l'Université de Turin, avocat, ancien député au parlement sarde, il prit, lors de la paix de Villafranca, une part importante à l'annexion de la Savoie à la France.

Elu, le 30 décembre 1860, au deuxième tour de scrutin, député au Corps législatif dans la 1re circonscription de la Haute-Savoie, par 14,611 voix (24,752 votants, 35,273 inscrits), contre 10,141 à M. Levet, il vit son élection invalidée (18 février 1861), mais fut réélu, le 14 avril 1861, par 17,745 voix (19,414 votants, 37,062 inscrits), contre 1,664 à M. Levet.

Il siégea dans la majorité, parla sur les questions de finances, fut rapporteur de la loi sur les suppléments de crédits de l'exercice 1866, fit partie de la commission du budget, et fut réélu, le 1er juin 1863, par 21,229 voix (21,561 votants, 36,604 inscrits), et, le 24 mai 1869, par 17,344 voix (28,815 votants, 38,865 inscrits), contre 11,450 à M. Philippe. M. Pissard vota la demande d'interpellation des 116, se fit inscrire au tiers-parti libéral et vota pour la guerre. Il était conseiller général du canton de Cruseilles.

La révolution de septembre 1870 l'éloigna de la vie politique. Chevalier de la Légion d'honneur en 1861, officier du 14 août 1869.

Date de mise à jour: septembre 2016