Eugène, Louis, Jean Lecomte

1803 - 1883

Informations générales
  • Né le 1er mai 1803 à Guillerval (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 28 juin 1883 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Yonne
Groupe
Droite
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Yonne
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 7 mai 1863
Département
Yonne
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 27 avril 1869
Département
Yonne
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IVe législature
Mandat
Du 23 mai 1869 au 4 septembre 1870
Département
Yonne
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849, député au Corps législatif de 1852 à 1870, né à Guillerval (Seine-et-Oise) le 1er mai 1803 « de Jean Louis Lecomte, Maître de la poste aux chevaux de Mondésir, commune de Guillerval, y demeurant, et de Marie Anne Madeleine Son, mariés », mort à Paris le 28 juin 1883, il fit ses études au collège Sainte-barbe et son droit à Paris.

Il se destinait aux fonctions publiques, mais l'hostilité du gouvernement de la Restauration le fit entrer dans l'industrie des transports. Après la révolution de juillet, il devint chef d'escadron dans la garde nationale à cheval et chevalier de la Légion d'honneur (1837). Une nouvelle élection dans la garde nationale l'ayant remplacé dans ce grade par M. Gauthier, pair de France, il rentra dans le rang; la révolution de 1848 l'éleva au grade de lieutenant-colonel.

Elu, le 13 mai 1849, représentant de l'Yonne à l'Assemblée législative, le 2e sur 8, par 37,238 voix (80,826 votants, 111,917 inscrits), il vota avec la majorité monarchiste, soutint la politique du prince Louis-napoléon, fut membre de la Commission consultative après le coup d'Etat de 1851, et passa officier de la Légion d'honneur (même année).

Conseiller général de l'Yonne pour le canton de Noyers (1852), il fut candidat officiel au nouveau Corps législatif, et fut successivement élu député dans la 3e circonscription de l'Yonne,

- le 29 février 1852, par 26,371 voix (28,476 votants, 36,574 inscrits), contre 1,679 à M. Raudot ;
- le 22 juin 1857, par 20,116 voix (25,553 votants, 35,151 inscrits), contre 3,746 à M. Charton, ancien représentant, et 1,578 à M. Honoré Gariel;
- le 1er juin 1863, par 22,305 voix (29,378 votants, 35,786 inscrits), contre 4,933 à M. Rathier et 2,063 à M. le marquis de Clermont-Tonnerre ;
- le 24 mai 1869, par 18,068 voix (29,346 votants, 35,705 inscrits), contre 11,140 à M. Dupont-Delporte.

Commandeur de la Légion d'honneur (14 août 1866), M. Lecomte vota constamment avec la majorité dynastique et se retira de la politique après la révolution du 4 septembre.

Date de mise à jour: novembre 2016


Retour haut de page