André, François Gastier

1791 - 1868

Informations générales
  • Né le 15 janvier 1791 à Thoissey (Ain - France)
  • Décédé le 2 mars 1868 à L'abergement-clémenciat (Ain - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Ain

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849, né à Thoissey (Ain) le 15 janvier 1791, mort à l'Abergement-Clémenciat (Ain) le 2 mars 1868, il fit ses etudes à l'Ecole centrale de l'Ain, puis se fit recevoir docteur en médecine à la faculté de Paris en 1815.

De 1816 à 1830, il exerça sa profession soit à Saint-Trivier-de-Courty (Ain), soit à Tarare (Rhône). Auteur d'un Essai sur le mode d'action des médicaments, il adopta bientôt la doctrine homœopathique, dont il inaugura l'application en 1831 à l'hôpital de Thoissey. Dès lors il partagea son temps entre la pratique de son art et une collaboration active à la Bibliothèque homœopathique de Genève, au Journal de la Société homœopathique gallicane, etc. Il publia encore un certain nombre d'écrits sur des matières médicales, tels qu'un Précis de la méthode prophylactique des maladies chroniques héréditaires (1843).

Ses opinions avancées le désignèrent, le 13 mai 1849, comme candidat républicain à l'Assemblée législative, et il fut élu représentant de l'Ain, le 7e sur 8, par 40,881 voix (82,754 votants, 102,031 inscrits). Le docteur Gastier prit place à la Montagne, et vota constamment avec la minorité démocratique:

- contre l'expédition de Rome,
- contre la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement,
- contre la loi du 31 mai restrictive du suffrage universel, etc.

Il eut un jour à l'Assemblée dont il était un des doyens d'âge, une vive altercation avec le prince Pierre Bonaparte, qui l'injuria et le souffleta brutalement. Le coup d'Etat du 2 décembre rendit M. Gastier à la vie privée et à l'exercice paisible de la médecine homœopathique.

Retour haut de page