Antoine, Eloi, Jean-Baptiste Fouquier d'Hérouel

1784 - 1852

Informations générales
  • Né le 30 mars 1784 à Hérouel (Aisne - France)
  • Décédé le 17 juin 1852 à Hérouel (Aisne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Aisne
Groupe
Bonapartiste

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 26 janvier 1852 au 17 juin 1852

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849, sénateur du second Empire, né à Hérouël (Aisne) le 30 mars 1784, mort à Hérouël le 17 juin 1852, fils de Pierre Eloi Fouquier qui avait été député en 1789, il servit quelque temps, sous la Restauration, en qualité d'officier supérieur de cavalerie attaché à la maison du roi, et donna sa démission pour se livrer à l'agriculture et à l'industrie.

Il fonda dans l'Aisne une sucrerie indigène qui prospéra, fut nommé, en 1833, conseiller général de ce département, chargé, en 1842, de l'inspection du haras départemental, et devint président du comité agricole de Saint-Quentin et membre du conseil général de l'agriculture et du commerce. En 1846, le congrès agricole d'Amiens, à la formation duquel il avait contribué, le choisit pour son président.

D'opinions conservatrices, il fut, avec l'appui du comité politique de la rue de Poitiers, élu, le 13 mai 1849, le 7e sur 12, par 59,837 voix (112,795 votants, 160,698 inscrits) représentant de l'Aisne à l'Assemblée législative. Il siégea à droite, vota pour l'expédition de Rome, pour la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement, etc., et, partisan du gouvernement présidentiel, adhéra un des premiers à l'acte du 2 décembre.

L.-N. Bonaparte le nomma membre de la Commission consultative, et, le 26 janvier 1852, l'appela à siéger au Sénat. M. Fouquier d'Hérouël mourut peu de mois après.