Pierre Leroy-Beaulieu

1798 - 1859

Informations générales
  • Né le 4 août 1798 à Lisieux (Calvados - France)
  • Décédé le 25 août 1859 à Lisieux (Calvados - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 8 juillet 1849 au 2 décembre 1851
Département
Calvados
Groupe
Droite
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Calvados
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849, député au Corps législatif de 1852 à 1857, né à Lisieux (Calvados) le 4 août 1798, mort à Lisieux le 25 août 1859, il appartint, sous Louis-Philippe, à l'administration, et fut sous-préfet de Saumur (Maine-et-Loire), puis préfet. Tout dévoué à la politique de Guizot, « il lui rendait, dit un biographe, en zèle électoral et préfectoral ce qu'il en recevait de marques de bienveillance. »

Rentré dans la vie privée à la révolution de 1848, il fut porté, le 8 juillet 1849, comme candidat à l'Assemblée législative par les conservateurs-monarchistes du Calvados, en remplacement de M. Deslongrais, décédé, et fut élu représentant par 33 676 voix (49 609 votants, 138 084 inscrits), contre 14 035 à M. Dupont de l'Eure.

M. Leroy-Beaulieu siégea à droite, s'associa à tous les votes de la majorité de l'assemblée en faveur des lois de réaction et de répression, et se rallia à la politique de l'Elysée.

Après le coup d'Etat, il accepta le patronage de l'administration, lors des élections de 29 février 1852 au Corps législatif, dans la 3e circonscription du Calvados, dont il devint député, par 12 517 voix (15 034 votants, 37 004 inscrits), contre 1 740 au comte de Colbert.

Il contribua au rétablissement du régime impérial et vota avec la majorité dynastique. Toutefois, ses attaches orléanistes lui firent perdre, le 22 juin 1857, le bénéfice de la candidature officielle, et il échoua alors avec 2 802 voix seulement, contre 13 038 au favori du gouvernement, M. Renée, élu, et 2 493 à M. Le Metayer-Desplanches.

Il mourut à Lisieux en 1869.

Chevalier de la Légion d'honneur.

M. Pierre Leroy-Beaulieu était le père du célèbre économiste, membre de l'Institut, M. Pierre-Paul Leroy-Beaulieu, né à Saumur en 1843.


Retour haut de page