Jean-Baptiste, Nicolas Lemercier

1789 - 1854

Informations générales
  • Né le 10 janvier 1789 à Saintes (Charente-Inférieure - France)
  • Décédé le 14 octobre 1854 à Saintes (Charente-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Charente
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Charente
Groupe
Droite
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 14 octobre 1854
Département
Charente
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1842 à 1846, représentant en 1849, député au Corps législatif de 1852 à 1854, né à Saintes (Charente-inférieure) le 10 janvier 1789, mort à Saintes le 14 octobre 1854, second fils du Constituant Louis Nicolas Lemercier (V. ce nom), il suivit la carrière militaire, passa quelque temps dans la marine, combattit à la Hogue et à Trafalgar, puis échangea en 1809 le grade d'enseigne de vaisseau contre une lieutenance dans un régiment de dragons. Il fit les campagnes de Wagram, d'Espagne et de France, et parvint au grade de colonel d'état-major.

Admis à la retraite, il devint maire de la ville de Saintes et membre du conseil général de la Charente-inférieure; puis il se fit élire, le 9 juillet 1842, député du 3e collège de la Charente (Cognac), par 273 voix, sur 522 votants, 570 inscrits, contre 243 à M. Gabriel Martell. Il prit place au centre gauche, mais il vota presque toujours avec la majorité conservatrice, notamment pour l'indemnité Pritchard. Aux élections du 1er août 1846, il échoua avec 303 voix, contre 393 à M. Martell, élu.

M. Lemercier reparut à l'Assemblée Législative, élu, le 13 mai 1849, représentant de la Charente par les conservateurs, le 8e et dernier, avec 28,836 voix (79,163 votants, 114,411 inscrits); il siégea dans la majorité antirépublicaine, se prononça pour l'expédition romaine, pour la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement, etc., et appuya la politique de l'Elysée et du coup d'Etat.

Candidat du gouvernement le 29 février 1852, il fut envoyé au Corps législatif par la 2e circonscription de la Charente avec 24,151 voix (24,810 votants, 36,320 inscrits). M. Lemercier s'associa au rétablissement de l'Empire, et vota avec la droite dynastique jusqu'à sa mort, survenue en 1854. - M. Lemercier était le gendre du maréchal Jourdan (V. ce nom), comte de l'Empire et pair de France. Commandeur de la Légion d'honneur.


Retour haut de page