Jean, Charles, Antoine Chabrol

1924 - 1992

Informations générales
  • Né le 19 février 1924 à Vichy (Allier - France)
  • Décédé le 18 mai 1992 à Vichy (Allier - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Cinquième République - Assemblée nationale
Législature
Ve législature
Mandat
Du 9 juillet 1974 au 2 octobre 1976
Département
Allier
Groupe
Réformateurs démocrates sociaux

Biographies

Biographie de la Ve République

CHABROL (Jean)
Né le 19 février 1924 à Vichy (Allier)
Décédé le 18 mars 1992 à Vichy

Député de l’Allier de 1974 à 1976

Issu d’une vieille famille bourbonnaise, Jean Chabrol est né à Vichy le 19 février 1924. Comme son père Léon, médecin réputé et ancien adjoint au maire de Vichy, Jean Chabrol suit des études de médecine. Il exerce la dure médecine de montagne au Mayet-de-Montagne où il succède à son oncle, le docteur Jacques Chabrol. Dans ce petit village auvergnat, Jean Chabrol est élu conseiller municipal. En 1953, il s’installe à Vichy. Diplômé d’hydrologie, il devient médecin à l’hôpital thermal. Les responsabilités de Jean Chabrol se limitent à son action associative au sein de plusieurs sociétés sportives de la ville de Vichy, de sa société d’histoire, de sa société des sciences médicales et de la société d’émulation du Bourbonnais.
En 1973, Gabriel Péronnet, député de l’Allier depuis 1967, propose à Jean Chabrol d’être son suppléant. Les deux hommes se présentent sous l’étiquette radicale socialiste et remportent 44,7% des suffrages dès le premier tour face au communiste Charles Marcilly (22,8%), au candidat de l’Union des républicains de progrès (URP), le docteur Axel Guillaumin (20,9%) et au socialiste André Pruneyre (11,6%). La semaine suivante, Gabriel Péronnet retrouve son siège de député avec plus de 51,7% des voix contre 32,5% pour le candidat communiste et 15,8% pour le candidat gaulliste.
En 1974, le député de l’Allier est nommé secrétaire d’État auprès du ministre de la Qualité de la vie, chargé de l’environnement dans le gouvernement de Jacques Chirac (du 28 mai au 29 octobre 1974) puis secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de la fonction publique (du 29 octobre 1974 au 25 août 1976). Jean Chabrol le remplace sur les bancs de l’Assemblée à partir du 9 juillet 1974. Il s’inscrit au groupe des réformateurs démocrates sociaux et rejoint la Commission de la défense nationale et des forces armées dont il est membre pendant ses trois années de mandat. Le député de l’Allier n’intervient pas en séance publique.
Jean Chabrol approuve la modification de l’article 25 de la Constitution sur la suppléance des parlementaires le 10 octobre 1974, ainsi que la réforme du divorce autorisant le divorce par consentement mutuel le 4 juin 1975. En revanche, il ne prend pas part au scrutin sur l’interruption volontaire de grossesse le 28 novembre 1974.
En août 1976, Jacques Chirac est remplacé par Raymond Barre à la tête du gouvernement. Gabriel Péronnet revient au Palais-Bourbon en octobre de la même année. Aux élections de 1978, le député sortant est confirmé dans ses fonctions mais il a choisi un autre suppléant. Jean Chabrol décède le 18 mars 1992, à l’âge de 68 ans.

Retour haut de page