François, Marie, Emile, Fortuné Vezin

1803 - 1867

Informations générales
  • Né le 8 août 1803 à Gaillac-d'aveyron (Aveyron - France)
  • Décédé le 29 mars 1867 à Gaillac-d'aveyron (Aveyron - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Aveyron
Groupe
Droite
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Aveyron
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1848 et en 1849, né à Gaillac-d'Aveyron (Aveyron) le 8 août 1803, mort à Gaillac le 29 mars 1867, il appartint à la magistrature comme substitut, puis comme procureur du roi à Rodez, sous le gouvernement de Louis-Philippe. Il quitta ce poste à la révolution de février 1848.

Il fut élu, le 23 avril, représentant de l'Aveyron à l'Assemblée constituante, le 2e sur 10, par 60 467 voix (90 119 votants, 105 448 inscrits). Il siégea à droite, fit partie du comité du travail, combattit « comme inutile et injuste » la proposition de bannissement de Louis-Philippe et de sa famille, faite par M. Dornès, et qui fut adoptée le 26 mai, et prit une part importante au débat du 28 décembre sur la réduction de l'impôt du sel. M. Vezin avait repris pour son compte la deuxième partie de l'amendement Anglade, que son auteur abandonnait et qui était ainsi conçue : « L'impôt sur le sel sera définitivement supprimé à partir du 1er avril 1849. » On alla aux voix, et à la contre-épreuve, M. Vezin se leva contre sa propre proposition, qui fut rejetée. Cette attitude provoqua à gauche de violents murmures. On cria : « C'est se moquer de l'Assemblée! » et le représentant de l'Aveyron ne put se faire entendre. Divers membres réclamèrent le scrutin secret, et une vive et longue discussion s'engagea sur la question de savoir si l'on devait voter sur l'ensemble de l'article : plusieurs membres firent remarquer que c'était évidemment dans l'espérance de pouvoir détruire par un vote d'ensemble la première partie de l'amendement Anglade (réduisant de 10 fr. par 100 kilogr. l'impôt sur le sel), que M. Vezin avait tendu ce piège à l'Assemblée. Celle-ci décida qu'il n'y aurait pas de vote d'ensemble sur l'amendement. M. Vezin opina avec les conservateurs :
- pour le rétablissement du cautionnement et de la contrainte par corps,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre le droit au travail,
- pour la proposition Rateau,
- contre l'amnistie.

Il est porté absent pendant les derniers mois de la législature.

Réélu, le 13 mai 1849, représentant de l'Aveyron à l'Assemblée législative, le 2e sur 8, par 44 658 voix (79 850 votants, 112 514 inscrits), M Vezin suivit la même ligne politique que précédemment, et vota :
- pour la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement,
- pour la loi restrictive du suffrage universel.

Il n'a pas fait partie d'autres assemblées. Chevalier de la Légion d'honneur, du 7 mai 1845.

Date de mise à jour: novembre 2015




Retour haut de page