Joseph, Léon Target

1805 - 1873

Informations générales
  • Né le 30 mai 1805 à Rochefort (Charente-Inférieure - France)
  • Décédé le 14 septembre 1873 à Rochefort (Charente-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Charente-Inférieure
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848, né à Rochefort (Charente-Inférieure) le 30 mars 1805, mort à Rochefort le 14 septembre 1873, il entra, à 14 ans, comme apprenti charpentier des constructions navales au port de Rochefort, fut admis, en 1824, à l'école des maîtres, y remporta le premier prix, passa contremaître, et se fit remarquer des ingénieurs par son esprit d'invention. Ses opinions démocratiques avancées nuisirent à son avancement.

Mais, après la révolution de février, ses camarades le portèrent candidat à l'Assemblée nationale, et il fut élu, le 23 avril 1848, représentant de la Charente-Inférieure, le 7e sur 12, par 61 457 voix (111 907 votants, 136 016 inscrits). Il prit place à gauche, fit partie du comité de la marine, et vota avec le parti démocratique modéré :
- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- contre les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'impôt progressif,
- contre l'incompatibilité des fonctions,
- pour l'amendement Grévy,
- contre la sanction de la Constitution par le peuple,
- contre la proposition Rateau,
- contre l'interdiction des clubs,
- contre l'expédition de Rome,
- pour la demande de mise en accusation du président et des ministres.

Il avait combattu, depuis l'élection du 10 décembre, la politique de l'Elysée.

Il échoua à la législative, le 22 juillet 1849, en remplacement de deux représentants qui avaient opté pour d'autres départements, avec 4 975 voix sur 53 106 votants, et, de retour à Rochefort, s'occupa d'industrie.