Jean-Baptiste, Edouard Bougueret

1809 - 1888

Informations générales
  • Né le 29 mars 1809 à Gurgy-la-ville (Côte-d'Or - France)
  • Décédé le 4 avril 1888 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Côte-d'Or
Groupe
Républicain modéré

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple à l’Assemblée constituante de 1848, né à Gurgy-la-Ville (Côte D’Or), le 29 mars 1809, mort à Paris, le 4 avril 1888, il fut, sous le règne de Louis-Philippe, un des chefs les plus influents du parti démocratique dans son département, où il occupait une situation considérable par sa fortune et par sa situation de maître de forges à Voulaine et de directeur de la Société des maîtres de forges de Châtillon-sur-Seine.

Elu, le 23 avril 1848, représentant du peuple à l'Assemblée constituante, par le département de la Côte d’Or, le 7e sur 10, avec 46,480 voix, il siégea à gauche et vota avec les républicains modérés :

- 9 août 1848, pour le rétablissement du cautionnement;
- 26 août, contre les poursuites intentées à Louis Blanc et à Caussidière;
- 1er septembre, pour le rétablissement de la contrainte par corps;
- 18 septembre, pour l'abolition de la peine de mort;
- 7 octobre, pour l'amendement Grévy ;
- 2 novembre, contre le droit au travail;
- 25 novembre, pour l'ordre du jour: « Le général Cavaignac a bien mérité de la patrie » ;
- 27 décembre, pour la suppression de l'impôt du sel;
- 12 janvier 1849, pour la proposition Rateau;
- 16 avril, pour l'expédition de Rome.
M. Bougueret ne se rallia pas à la politique de l'Elysée. Non réélu à la Législative, il devint plus tard conseiller général de son département.