Jean-Jacques, François Chapot

1811 - 1856

Informations générales
  • Né le 5 décembre 1811 à Le vigan (Gard - France)
  • Décédé le 8 février 1856 à Venise (Italie)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Gard
Groupe
Droite
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Gard
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant aux Assemblées constituante et législative de 1848-1849, né au Vigan (Gard), le 5 décembre 1811, mort à Venise (Italie), le 8 février 1856, il était avocat au Vigan.

Il se signala par l'ardeur de ses opinions légitimistes, et fut élu, le 23 avril 1848, sur la même liste que MM. de Larcy, Reboul, Béchard, etc., représentant du Gard à l'Assemblée constituante, le 10e et dernier, avec 50,026 voix (103,556 votants, 116,415 inscrits). Il vota, le plus souvent, avec la majorité et exceptionnellement, sur certaines questions, avec la gauche:

- contre le rétablissement du cautionnement,
- pour les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'amendement Grévy,
- contre le droit au travail,
- pour la proposition Rateau,
- pour l'expédition de Rome,
- contre l'amnistie des transportés,
- pour l'abolition de l'impôt sur les boissons.

Réélu le 13 mai 1849, par le même département, représentant à l'Assemblée législative le 5e sur 8, avec 50,597 voix (91,741 votants, 121,533 inscrits), il fut secrétaire de l'Assemblée, fit partie de la majorité anti-républicaine, mais combattit la politique de L.-N. Bonaparte. Il protesta nettement contre le coup d'Etat, qui le rendit à la vie privée.


Retour haut de page