Jean, Antoine Marbot

1753 - 1800

Informations générales
  • Né le 6 décembre 1753 à Altillac (Corrèze - France)
  • Décédé le 19 avril 1800 à Gênes (Italie)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 3 septembre 1791 au 20 septembre 1792
Département
Corrèze
Groupe
Majorité

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1791 et au conseil des Anciens, né à Altillac (Corrèze) le 6 décembre 1753, de Jean Pierre Marbot, bourgeois et Antoinette Dauvis, mort à Gênes (Italie) le 19 avril 1800, il entra dans les gardes du corps du roi qu'il quitta au moment de la Révolution.

Partisan des idées nouvelles, il fut nommé, en 1790, administrateur du département de la Corrèze, et fut élu, le 3 septembre 1791, député de ce département à l'Assemblée législative, le 6e sur 7, par 206 voix (361 votants).

Il siégea obscurément dans la majorité, reprit ensuite du service, se battit dans la Cerdagne espagnole, resta à l'armée des Pyrénées occidentales durant les campagnes de 1794 et 1795, avec le grade provisoire de général de division, fut destitué par les représentants en mission (1795), puis réintégré, le 25 prairial an III, à titre définitif.

Elu député de la Corrèze au Conseil des Anciens, le 23 vendémiaire an IV, par 121 voix (236 votants), il y combattit le parti de Clichy, approuva le 18 fructidor, fut deux fois président du Conseil, et demanda que la responsabilité des ministres devînt enfin effective.
En 1799, il remplaça Joubert à la tête du gouvernement de Paris (17e division militaire), puis, suspect au Directoire, fut envoyé à l'armée d'Italie, quelque temps avant le 18 brumaire. Frappé de l'épidémie régnante, il mourut à Gênes, au début du siège.

Date de mise à jour: mai 2019