Etienne, François, Xavier Sallé de Chou

1754 - 1832

Informations générales
  • Né le 13 mars 1754 à Bourges (Cher - France)
  • Décédé le 29 décembre 1832 à Bourges (Cher - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 26 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Berry (Type : Bailliage)
Groupe
Tiers-Etat

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Bourges (cher) le 13 mars 1754, mort à Bourges le 29 décembre 1832 , il était, à l'époque de la Révolution, avocat du roi à Bourges.

Elu, le 26 mars 1789, député du tiers aux Etats-Généraux par le bailliage du Berry, il prêta le serment du Jeu de paume, siégea dans les rangs de la majorité, et fit, le 26 janvier 1790, une proposition qui tendait à priver les religieux du droit de cité. Cette proposition, combattue par Regnault (de Saint-Jean d'Angely), n'eut pas de suite. Il prit encore la parole pour réclamer la répression des faits de pillage dans les châteaux et demanda que toutes les procédures qui auraient lieu de ce chef fussent soumises à l'Assemblée avant l'exécution des jugements. A la suite d'un rapport sur les troubles d'Hesdin, il proposa d'improuver la conduite des officiers municipaux et du ministre de la guerre La Tour du pin à l'égard des cavaliers du régiment de Royal-Champagne, insurgés contre leurs chefs et que ce dernier avait licenciés; il fut d'avis de les incorporer dans la maréchaussée. Il fit partie du comité ecclésiastique.

Rentré dans ses foyers après la session, il n'appartint pas à d'autres assemblées, échappa aux poursuites dirigées contre lui en 1793, et fut nommé, le 18 floréal an VIII, président du tribunal d'appel de Bourges.

Membre de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII, baron de l'Empire le 6 octobre 1810, il fut promu, le 14 avril 1811, premier président à la cour impériale. En 1812, le baron Sallé fut à la tête de la députation envoyée par le collège électoral du Cher pour complimenter l'empereur. Toutefois, il s'empressa (1814) de se rallier au gouvernement royal et continua sous la Restauration d'exercer les fonctions de premier président de la cour jusqu'à sa mort. Officier de la Légion d'honneur.