Jean-Baptiste Demandre

1739 - 1823

Informations générales
  • Né le 28 octobre 1739 à Saint-loup-sur-semouze (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 21 mars 1823 à Besançon (Doubs - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 1er août 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Besançon (Type : Bailliage)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député aux Etats-Généraux de 1789, né à Saint-Loup (Haute-Saône) le 28 octobre 1739, mort à Besançon (Doubs) le 21 mars 1823, il entra dans les ordres, fut nommé préfet des études au collège de Besançon après l'expulsion des Jésuites, et curé de St-Pierre à Besançon, en 1769.

Elu, le 15 avril 1789, député suppléant du clergé aux Etats-Généraux par le bailliage de Besançon, il fut admis à siéger le 1er août 1789, en remplacement de M. l'abbé Millot, démissionnaire. Il accepta la constitution civile du clergé, et siégea avec la majorité.

Il revint à Besançon après la session, fut emprisonné pendant treize mois à Dijon sous la Terreur, et reprit ses fonctions de curé sous le Directoire. Elu évêque de Besançon (1798), il présida en 1800 un concile provincial, donna sa démission, en 1801, pour faciliter la conclusion du Concordat, fut nommé grand-vicaire de Besançon, puis chanoine honoraire et curé de Sainte-Madeleine. Ses dernières années furent troublées par des contestations avec ses supérieurs ecclésiastiques. A sa mort, il fallut l'intervention de la force armée pour empêcher le peuple, de qui il s'était fait aimer, de déposer sur son cercueil les insignes de l'épiscopat.

On a de lui : A Messieurs les administrateurs du diocèse de Besançon, relativement aux rétractations exigées des anciens prêtres constitutionnels.

Date de mise à jour: juillet 2018